February 3, 2020 / 5:44 PM / 4 months ago

Yémen: Premières évacuations médicales depuis la capitale Sanaa

DUBAI (Reuters) - Seize patients nécessitant des soins médicaux d’urgence ont été évacués lundi par avion de la capitale yéménite Sanaa, a annoncé l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), une première dans un pays confronté depuis cinq ans à un conflit meurtrier.

Une jeune fille s'apprête à monter dans un avion des Nations unies qui la transportera avec d'autres patients à Amman, en Jordanie, lors du premier vol médical depuis l'aéroport de Sanaa, au Yémen. Seize patients nécessitant des soins médicaux d'urgence ont été évacués lundi par avion de la capitale yéménite Sanaa, a annoncé l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), une première dans un pays confronté depuis cinq ans à un conflit meurtrier. /Photo prise le 3 février 2020/REUTERS/Khaled Abdullah

Deux ans de négociations ont été nécessaires pour que des évacuations médicales par voie aérienne soient mises en place, a déclaré la coordinatrice humanitaire des Nations unies, Lise Grande, depuis l’aéroport de Sanaa, fermé aux vols commerciaux depuis 2015.

“Des milliers de patients ont besoin de tels soins. Ce n’est qu’un premier vol, il y en aura d’autres”, a-t-elle précisé en ajoutant que la véritable solution serait de mettre un terme au conflit.

A destination d’Amman en Jordanie ou du Caire en Egypte, ces vols supervisés par les Nations unies et l’OMS devraient principalement permettre d’évacuer des femmes et des enfants souffrant de cancer ou en attente d’une greffe d’organe ou d’une chirurgie reconstructrice.

Selon une source diplomatique, environ 60 patients et leurs proches devraient pouvoir être évacués cette semaine.

“On espère que ces vols permettront l’ouverture d’un ‘pont aérien médical régulier’”, dit-on au Conseil norvégien pour les réfugiés, une organisation humanitaire.

D’après Mohamed Ali al Houthi, chef du comité révolutionnaire suprême houthi, 32.000 personnes sont enregistrées sur les listes d’évacuation médicale.

L’Arabie saoudite commande une coalition de pays du Golfe engagée militairement depuis mars 2015 au Yémen contre les rebelles chiites houthis soutenus par l’Iran, qui contrôlent les grandes villes du pays depuis la fin 2014.

La réouverture de l’aéroport de Sanaa - aux mains des Houthis mais dont l’espace aérien est contrôlé par la coalition - figurait parmi les objectifs principaux des négociations de paix menées sous l’égide de l’Onu et représentait l’une des priorités de l’administration houthie.

Les Nations unies tentent de relancer les négociations politiques visant à mettre un terme au conflit qui sévit au Yémen. Parallèlement, Ryad a entamé depuis septembre dernier des discussions informelles avec les Houthis.

Lisa Barrington et les équipes de Reuters au Yémen

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below