February 2, 2020 / 3:11 PM / 4 months ago

Irak: L'iman chiite Moktada Sadr appelle à un retour à la normale

L'influent imam chiite Moktada Sadr (photo) a appelé dimanche ses partisans à cesser la contestation en Irak et à lever le blocage des routes pour aider les forces de sécurité à ramener le calme. /Photo d'archives/REUTERS/Alaa Al-Marjani

BAGDAD (Reuters) - L’influent imam chiite Moktada Sadr a appelé dimanche ses partisans à cesser la contestation en Irak et à lever le blocage des routes pour aider les forces de sécurité à ramener le calme.

Son message, diffusé sur Twitter, intervient au lendemain de la nomination d’un nouveau Premier ministre, le chiite Mohamed Taoufik Allaoui, aussitôt rejetée par les manifestants samedi soir à Bagdad et dans plusieurs villes du sud du pays.

Des manifestants se sont de nouveau rassemblés dimanche place Tahrir, l’épicentre de la contestation dans la capitale, en scandant “Allaoui est rejeté, ses partis aussi”.

“Je recommande aux forces de sécurité d’empêcher quiconque de barrer les routes et le ministère de l’Education devrait punir ceux qui font obstruction aux heures de travail régulières, qu’ils soient étudiants, enseignants ou autres”, a dit Moktada Sadr.

Des manifestants brandissaient dimanche à Bagdad des drapeaux de l’Onu et de l’Union européenne. “Nous demandons à l’Onu de soutenir et de protéger les manifestants irakiens”, pouvait-on lire sur des pancartes.

“Allaoui fait partie du jeu politique qui a détruit l’Irak, il doit partir,” déclare Malek Jawad, un étudiant.

Mohamed Taoufik Allaoui, qui fut ministre de la Communication dans le gouvernement de Nouri al-Maliki (2006-2014), a un mois pour désigner le gouvernement qui devra diriger le pays jusqu’à la tenue d’élections législatives anticipées.

Il succède à Adel Abdel Mahdi, qui avait annoncé sa démission fin novembre au plus fort de la vague de contestation populaire dont la répression a fait des centaines de morts, sur fond de lutte d’influence entre partis chiites pro et anti-iraniens.

L’Iran, par la voix du porte-parole du ministre des Affaires étrangères cité par l’agence IRNA, a salué dimanche la nomination d’Allaoui, “dans un soutien continu à l’indépendance, la souveraineté nationale, l’intégrité territoriale et au renforcement des fondations de la démocratie en Irak”.

Aziz El Yaakoubi et Nadine Awadalla

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below