for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Le Mali veut étoffer son armée face à la menace djihadiste

Le Mali prévoit d'augmenter ses effectifs militaires d'environ 50% via une campagne de recrutement cette année dans le but de chasser les groupes djihadistes, a déclaré mercredi le Premier ministre Boubou Cissé. /Photo d'archives/REUTERS/Joe Penney

BAMAKO (Reuters) - Le Mali prévoit d’augmenter ses effectifs militaires d’environ 50% via une campagne de recrutement cette année dans le but de chasser les groupes djihadistes, a déclaré mercredi le Premier ministre Boubou Cissé.

Le projet est de recruter 10.000 soldats supplémentaires dans les mois à venir afin de “permettre aux forces armées et de sécurité d’être bien plus présentes en quantité, et je l’espère en qualité, dans les régions dans lesquelles elles ne l’étaient pas”, a dit le chef du gouvernement.

Cissé n’a pas précisé les coûts de cette mesure et la manière dont le Mali les assumerait, alors que les dépenses militaires constituent déjà une part importante du budget.

L’armée a refusé de dire de combien de soldats elle disposait actuellement. Selon les estimations de la Banque mondiale, le Mali disposait de 18.000 militaires en 2017.

Tiemoko Diallo; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up