January 28, 2020 / 10:08 PM / 4 months ago

"Il est temps que cela se termine" : Les avocats de Trump réclament son acquittement

WASHINGTON (Reuters) - Les avocats de Donald Trump ont bouclé mardi leurs plaidoiries au procès en destitution du président des Etats-Unis en réclamant son acquittement et en s’employant à minimiser les accusations embarrassantes de l’ancien conseiller à la sécurité nationale John Bolton.

Les avocats de Donald Trump ont bouclé mardi leurs plaidoiries au procès en destitution du président des Etats-Unis en réclamant son acquittement et en s'employant à minimiser les accusations embarrassantes de l'ancien conseiller à la sécurité nationale John Bolton. /Photo prise le 28 janvier 2020/REUTERS/Joshua Roberts

“L’élection n’est que dans quelques mois. Le peuple américain ont le droit de choisir leur président. Revenir sur le résultat d’élections passées et interférer massivement avec l’élection à venir pourrait provoquer des dommages sérieux et durables pour le peuple des Etats-Unis et notre grand pays. Le Sénat ne peut pas permettre cela”, a déclaré l’avocat de la Maison blanche, Pat Cipollone, devant la chambre haute du Congrès où est jugé le président depuis une semaine.

“Il est temps que cela se termine, ici et maintenant. Nous exhortons donc le Sénat à rejeter ces articles de mise en accusation”, a conclu Pat Cipollone.

Donald Trump a été mis en accusation en décembre par la Chambre des représentants à majorité démocrate des chefs d’abus de pouvoir et d’entrave aux travaux du Congrès.

Selon l’accusation, Donald Trump a abusé de ses fonctions présidentielles en faisant pression sur l’Ukraine pour qu’elle enquête sur Joe Biden, un des favoris de la course à l’investiture démocrate pour l’élection de novembre prochain, puis en faisant obstruction à l’enquête du Congrès en empêchant la présentation de témoins et de documents.

NOUVELLE PHASE

La défense avait trois jours, depuis samedi, pour présenter ses arguments, ce qu’elle a fait lundi pendant sept heures.

A l’issue de ces plaidoiries, le procès va désormais entrer dans une nouvelle phase, pendant laquelle les 100 sénateurs pourront poser des questions à la défense comme aux sept représentants démocrates qui forment l’équipe d’accusation.

La “bombe” lancée par John Bolton, qui assure dans un livre à paraître que Donald Trump a bien conditionné le maintien de l’aide militaire à l’Ukraine à l’ouverture d’une enquête visant des responsables démocrates dont l’ancien vice-président Joe Biden, n’est pas un délit susceptible d’entraîner la révocation du chef de la Maison blanche, ont estimé les avocats.

“On ne peut pas destituer un président sur la base d’une allégation sans source”, a déclaré l’avocat personnel de Donald Trump, Jay Sekulow, par allusion au manuscrit du livre dont le New York Times a dévoilé dimanche les grandes lignes.

Même si les déclarations de Bolton étaient avérées, disent encore les défenseurs de Trump, cela ne constituerait pas pour autant une infraction susceptible de provoquer la destitution du président.

La question de savoir si John Bolton témoignera devant le Sénat, comme le réclament les démocrates, pourrait être examinée vendredi ou samedi. Les sénateurs républicains ont jusqu’ici empêché toute audition de témoin ou présentation de preuves lors du procès .

Un acquittement de Trump semble l’issue quasi inéluctable du procès puisque la destitution du président requerrait un vote à la majorité des deux tiers quand les républicains disposent de 53 des 100 sièges du Sénat.

Susan Cornwell, Patricia Zengerle, version française Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below