January 27, 2020 / 6:01 PM / 6 months ago

Berlin prête à prendre le relais de Londres pour défendre les petits pays du Nord

L'Allemagne devra prendre le relais du Royaume-Uni pour protéger les intérêts des petites démocraties libérales d'Europe du Nord après le Brexit, a déclaré dans une interview à Reuters le ministre adjoint allemand chargé des Affaires européennes, Michael Roth (en photo). /Photo d'archives/REUTERS/Osman Orsal

BERLIN (Reuters) - L’Allemagne devra prendre le relais du Royaume-Uni pour protéger les intérêts des petites démocraties libérales d’Europe du Nord après le Brexit, a déclaré dans une interview à Reuters le ministre adjoint allemand chargé des Affaires européennes, Michael Roth.

Le départ du Royaume-Uni, fixé à vendredi prochain 23h00 GMT, va entraîner un rééquilibrage au sein de l’Union européenne et l’Allemagne, a-t-il dit, devra assumer une responsabilité supérieure à l’égard des pays comme le Danemark, la Suède ou les Pays-Bas pour lesquels Londres était un “partenaire très important”.

“Ces pays ont désormais intérêt à avoir des relations plus étroites avec l’Allemagne”, a dit Michael Roth. “Après le Brexit, l’équilibre de l’UE sera réaligné”, a-t-il ajouté.

Au cours de la même interview, le ministre délégué a démenti que les désaccords entre Paris et Berlin sur les candidatures d’adhésion de la Macédoine du Nord et de l’Albanie signifient que le “moteur franco-allemand” soit en difficulté.

Andreas Rinke; version française Henri-Pierre André, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below