January 21, 2020 / 9:11 PM / 4 months ago

Un marché pris d'assaut au Burkina Faso, 36 civils tués

OUAGADOUGOU (Reuters) - Trente-six personnes ont été tuées lundi au Burkina Faso lors d’une attaque non revendiquée, que le gouvernement présente comme un acte “terroriste”.

Des hommes armés ont pris d’assaut un marché de la localité d’Alamou, dans le nord du pays, avant d’incendier les installations, précisent les autorités dans un communiqué publié mardi.

Le président burkinabé, Roch Marc Kaboré, a décrété deux jours de deuil national.

Le Burkina Faso, qui fut autrefois un îlot de calme relatif au Sahel, est le théâtre d’attaques menées par des groupes liés à Al Qaïda et au groupe Etat islamique (EI), un phénomène auquel sont également confrontés d’autres pays de la région.

Henry Wilkins, version française Simon Carraud

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below