January 21, 2020 / 8:09 AM / 5 months ago

L'ex-président chinois d'Interpol condamné à 13 ans et demi de prison

L'ancien président chinois d'Interpol Meng Hongwei a été condamné mardi à treize ans et demi de prison pour corruption par un tribunal de Tianjin, dans le nord de la Chine. /Photo d'archives/REUTERS/Jeff Pachoud

PEKIN (Reuters) - L’ancien président chinois d’Interpol Meng Hongwei a été condamné mardi à treize ans et demi de prison pour corruption par un tribunal de Tianjin, dans le nord de la Chine.

Elu en novembre 2016 à la tête d’Interpol, dont le siège est à Lyon, Meng Hongwei a disparu le 25 septembre 2018 lors d’un voyage en Chine. La France a alors ouvert une enquête pour disparition inquiétante. La Chine a annoncé plus tard qu’une enquête pour corruption avait été ouverte à son encontre.

En mars dernier, le Parti communiste a rendu les conclusions de ces investigations, accusant Meng Hongwei de détournement de fonds publics, d’abus de pouvoir et de désobéissance au Parti.

L’ex-président d’Interpol a reconnu sa culpabilité quatre mois plus tard.

Gabriel Crossley, version française Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below