January 17, 2020 / 5:47 AM / 5 months ago

Les frappes iraniennes en Irak ont blessé 11 soldats, dit l'armée US

WASHINGTON (Reuters) - L’armée américaine a déclaré jeudi que onze de ses soldats ont reçu des soins alors qu’ils présentaient des symptômes de commotion cérébrale suite aux tirs de missiles effectués contre des bases irakiennes le 8 janvier dernier par l’Iran en représailles à l’assassinat du général Qassem Soleimani.

Dans un premier temps, l’armée américaine avait indiqué qu’aucun soldat n’avait été blessé. Le président Donald Trump s’était réjoui que les attaques lancées par Téhéran n’avaient fait aucune victime.

“Bien qu’aucun membre de l’armée américaine n’a été tué dans l’attaque iranienne du 8 janvier contre la base aérienne d’Al Assad, plusieurs ont été traités pour des symptômes de commotion cérébrale dus à l’explosion et font toujours l’objet d’une évaluation”, a déclaré dans un communiqué le porte-parole du commandement central de l’armée américaine, Bill Urban.

Par mesure de précaution, a-t-il ajouté, certains membres du personnel ont été transférés vers des sites américains en Allemagne et au Koweït afin de passer des examens de suivi.

Quelque 1.500 soldats étaient déployés dans la base aérienne d’Al Assad, dans l’ouest de l’Irak.

Eric Beech; version française Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below