January 10, 2020 / 5:53 AM / 16 days ago

Soleimani complotait pour faire exploser l'ambassade US en Irak, dit Trump

Donald Trump a déclaré jeudi que les Etats-Unis avaient décidé d'abattre le général iranien Qassem Soleimani peu après son arrivée à Bagdad vendredi dernier en partie à cause d'un complot visant à "faire exploser" l'ambassade américaine dans la capitale irakienne. /Photo prise le 9 janvier 2020/REUTERS/Jonathan Ernst

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump a déclaré jeudi que les Etats-Unis avaient décidé d’abattre le général iranien Qassem Soleimani peu après son arrivée à Bagdad vendredi dernier en partie à cause d’un complot visant à “faire exploser” l’ambassade américaine dans la capitale irakienne.

Cette déclaration pourrait apporter un éclairage sur les renseignements, jusque-là évoqués de manière très vague, ayant conduit Washington à juger que l’assassinat du commandant iranien et l’échec des projets de celui-ci justifiaient de s’exposer à d’éventuelles représailles de Téhéran.

Les Etats-Unis ont eu un aperçu des répercussions de cet assassinat dans la nuit de mardi à mercredi lorsque l’Iran a tiré plus d’une dizaine de missiles contre des bases en Irak abritant des forces américaines - une attaque destinée à faire de nombreuses victimes, selon le Pentagone, mais qui n’en a fait aucune.

“Nous avons attrapé un monstre absolu et nous l’avons supprimé, et cela aurait dû être fait il y a bien longtemps. Nous l’avons fait parce qu’ils envisageaient de faire exploser notre ambassade”, a déclaré Donald Trump à des journalistes à la Maison blanche.

Il a ajouté que la frappe ciblée contre l’un des personnages les plus influents du régime iranien était aussi une réponse à l’attaque à la roquette menée en décembre par une milice pro-Téhéran contre une base militaire irakienne dans laquelle un civil américain a été tué, et que Soleimani aurait en partie orchestrée selon des représentants à Washington.

Cette attaque contre la base située près de Kirkouk, dans le nord de l’Irak, a été suivie par de violentes manifestations de partisans de milices chiites pro-Iran devant l’ambassade des Etats-Unis à Bagdad. Donald Trump a déclaré que Qassem Soleimani souhaitait que le mouvement s’embrase.

“Il s’agissait d’un complot parfaitement organisé. Et vous savez qui l’a organisé. Cette homme n’est désormais plus. Et il avait en tête davantage que cette ambassade”, a dit le président américain.

Interrogé sur les propos de Trump, un haut représentant du département américain de la Défense a noté que Soleimani avait orchestré les manifestations devant l’ambassade et reconnu qu’il y avait un projet visant à faire exploser le bâtiment diplomatique.

S’exprimant sous couvert d’anonymat, le représentant a refusé de fournir des détails sur les renseignements dont disposaient les services américains.

Phil Stewart; version française Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below