January 10, 2020 / 5:58 AM / 18 days ago

USA: La Chambre vote une mesure pour limiter les pouvoirs militaires de Trump

WASHINGTON (Reuters) - La Chambre des représentants américaine a adopté jeudi une résolution destinée à limiter la capacité de Donald Trump à engager un conflit militaire contre l’Iran, six jours après que le président américain a ordonné l’assassinat d’un général iranien et accentué les craintes d’un conflit avec Téhéran.

La Chambre des représentants américaine a adopté jeudi une résolution destinée à limiter la capacité de Donald Trump à engager un conflit militaire contre l'Iran, six jours après que le président américain a ordonné l'assassinat d'un général iranien et accentué les craintes d'un conflit avec Téhéran. /Photo prise le 9 janvier 2019/REUTERS/Kevin Lamarque

La résolution a été adoptée à 224 voix pour et 194 contre, dans les lignes partisanes à la Chambre, contrôlée par les démocrates.

Ce vote met en évidence les divisions au Congrès sur la politique de Donald Trump à l’égard de l’Iran et sur le rôle dont les parlementaires doivent disposer pour le recours à la force militaire.

Les démocrates accusent Donald Trump d’agir de manière irréfléchie et ont soutenu la résolution, tandis que les républicains, qui votent rarement contre le locataire de la Maison blanche, ont rejeté le texte.

Il est nécessaire que le président explique en premier lieu ses motivations avant de lancer une attaque, et non pas frapper puis “inventer une raison pour laquelle c’était nécessaire et pourquoi c’était légal”, a dit Eliot Engel, président démocrate de la commission des Affaires étrangères de la Chambre.

Les républicains estiment que les démocrates mettent le pays en danger en tentant d’instaurer une mesure qu’ils voient comme un geste politique dénué de valeur, en entame d’une année électorale.

“Au lieu de soutenir le président, mes collègues démocrates divisent les Américains à un moment critique”, a dit Mike McCaul, sénateur républicain qui siège à la commission des Affaires étrangères, ajoutant qu’une telle résolution pourrait “lier les mains du président”.

La Maison blanche a elle aussi critiqué l’adoption de cette résolution, la décrivant comme “ridicule” et “une autre manoeuvre politique” qui vise à nuire à l’autorité du président pour protéger les Etats-Unis et les intérêts américains au Moyen-Orient.

Il appartient désormais au Sénat, où les républicains sont majoritaires, de se prononcer sur le texte.

La résolution n’aura pas besoin d’être promulguée par Donald Trump pour entrer en vigueur si le Sénat venait à l’adopter.

Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre, a reproché à la Maison blanche de ne pas avoir consulté le Congrès avant de lancer une frappe ciblée contre le général iranien Qassem Soleimani la semaine dernière en Irak.

Donald Trump, qui a dit à des journalistes qu’il n’avait pas besoin de l’accord du Congrès pour lancer une action militaire contre l’Iran, a déclaré jeudi que l’influent commandant iranien complotait pour faire exploser l’ambassade des Etats-Unis à Bagdad.

Un texte voté en 1973, le “War Powers Act”, prévoit que la Chambre des représentants et le Sénat peuvent adopter des résolutions pour contraindre au retrait des troupes américaines engagées dans un conflit à l’étranger sans l’accord du Congrès.

On ne savait pas dans l’immédiat l’impact que pourrait avoir l’adoption au Sénat de la résolution votée jeudi par la Chambre.

Patricia Zengerle; version française Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below