January 4, 2020 / 11:03 AM / 7 months ago

La Chine remplace le chef de son bureau de liaison avec Hong Kong

La Chine a remplacé le responsable de son bureau de liaison à Hong Kong, principal représentant politique de Pékin dans la ville sous administration spéciale, théâtre depuis plus de six mois d'un mouvement de contestation. Wang Zhimin a été remplacé par Luo Huining (photo). /Photo d'archives/REUTERS/Thomas Peter

SINGAPOUR (Reuters) - La Chine a remplacé le responsable de son bureau de liaison à Hong Kong, principal représentant politique de Pékin dans la ville sous administration spéciale, théâtre depuis plus de six mois d’un mouvement de contestation.

Wang Zhimin a été remplacé par Luo Huining, un homme de 65 ans qui était jusqu’en novembre le secrétaire du Parti communiste dans la région du Shanxi, dans le centre-est du pays, a annoncé samedi le ministère chinois des Ressources humaines et de la Sécurité sociale, sans plus de détails.

Wang était en poste depuis 2017 et aucun directeur du bureau de liaison n’a effectué un mandat aussi court depuis la rétrocession de Hong Kong à la Chine en 1997.

Le bureau de liaison, placé sous l’autorité du Conseil d’Etat, est le canal par lequel passe Pékin pour exercer son influence sur l’ancienne colonie britannique. Il a été critiqué aussi bien à Hong Kong qu’à Pékin pour avoir mal évalué la situation dans la ville.

Reuters a rapporté en novembre que le pouvoir chinois réfléchissait à différents noms pour remplacer Wang, signe de son mécontentement face à sa gestion de la crise, la plus grave à Hong Kong depuis la rétrocession de 1997.

Le mouvement de contestation contre l’exécutif local soutenu par Pékin, accompagné de vastes manifestations et d’affrontements entre protestataires et forces de l’ordre, est parti avant l’été du refus d’un projet de loi permettant des extraditions vers la Chine, où la justice est contrôlée par le Parti communiste.

Ce texte a finalement été retiré mais les contestataires continuent de manifester pour rejeter ce qu’ils considèrent comme une influence excessive de la Chine sur les affaires de la ville.

Keith Zhai à Singapour et Vincent Lee à Pékin; version française Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below