January 4, 2020 / 11:03 AM / 7 months ago

Les USA, l'Irak et une milice irakienne démentent toute nouvelle frappe près de Bagdad

BAGDAD (Reuters) - Les Unités de mobilisation populaire, rassemblement de mouvements armés soutenu par l’Iran en Irak, sont revenues samedi sur de précédentes déclarations faisant état d’une frappe aérienne près de la base de Tadji, au nord de Bagdad, qui aurait fait six morts et trois blessés graves.

Le mouvement Hachd al Chaabi avait dans un premier temps déclaré que cette frappe aérienne visant ses combattants avait atteint un convoi médical.

Il a par la suite publié un autre communiqué pour dire qu’aucun convoi n’avait été visé à Tadji.

L’armée irakienne a elle aussi démenti tout bombardement dans ce secteur.

La coalition anti-Etat islamique (EI) conduite par les Etats-Unis en a fait de même.

“FAIT: la coalition n’a pas mené de frappes aériennes près de la base de Tadji ces derniers jours”, a écrit un porte-parole sur Twitter.

Le numéro deux des Unités de mobilisation populaire, Abou Mahdi al Mouhandis, fait partie des personnes tuées dans le raid aérien mené par les Etats-Unis dans la nuit de jeudi à vendredi près de l’aéroport de Bagdad, qui a coûté la vie au général iranien Qassem Soleimani, fer de lance de l’influence militaire de Téhéran au Moyen-Orient.

Des milliers de personnes ont commencé à se rassembler samedi à Bagdad pour les obsèques des victimes de ce raid aérien.

Ahmed Aboulenein, version française Arthur Connan et Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below