December 29, 2019 / 10:16 AM / 3 months ago

Soro se défend de chercher à déstabiliser la Côte d'Ivoire, rapporte le Journal du dimanche

Visé par un mandat d'arrêt émis en Côte d'Ivoire, l'opposant ivoirien Guillaume Soro a réfuté dans un entretien accordé au Journal du Dimanche les accusations selon lesquelles il projetait d'organiser un coup d'Etat dans son pays. /Photo d'archives/REUTERS/Thierry Gouegnon

PARIS (Reuters) - Visé par un mandat d’arrêt émis en Côte d’Ivoire, l’opposant ivoirien Guillaume Soro a réfuté dans un entretien accordé au Journal du Dimanche les accusations selon lesquelles il projetait d’organiser un coup d’Etat dans son pays.

Le mandat d’arrêt visant Guillaume Soro a été délivré lundi, juste avant son retour prévu en Côte d’Ivoire, conduisant le vol privé dans lequel il se trouvait a être dérouté vers le Ghana voisin “pour des raisons de sécurité”.

L’opposant a quitté le Ghana lundi après-midi pour retourner en Europe.

“C’est ridicule. Je suis en France depuis six mois et jusqu’alors aucun mandat n’avait été émis contre moi. Et subitement, alors que je suis dans le ciel pour arriver à Abidjan, il tombe !”, a déclaré Guillaume Soro, accusant le président Alassane Ouattara “d’instrumentaliser la justice pur écarter un candidat sérieux à l’élection présidentielle”.

“Je suis et reste candidat à la présidence de la République. Je vais organiser la résistance comme le général de Gaulle l’a fait depuis Londres.”

Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below