December 24, 2019 / 3:35 PM / a month ago

Donald Trump dit attendre sereinement le "cadeau de Noël" de Kim Jong-un

PALM BEACH, Floride (Reuters) - Donald Trump a balayé mardi les menaces du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, qui a promis un “cadeau de Noël” aux Etats-Unis.

Donald Trump a balayé mardi les menaces du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, qui a promis un "cadeau de Noël" aux Etats-Unis. /Photo prise le 24 décembre 2019/REUTERS/Leah Millis

“Nous verrons bien quelle est cette surprise et nous y répondrons de la meilleure des manières (...) Il s’agit peut-être d’un beau cadeau. Peut-être m’enverra-t-il un splendide vase”, a-t-il ironisé, lors d’une conférence de presse organisée à sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride.

Lors de sa première rencontre avec le président des Etats-Unis, le 12 juin 2018 à Singapour, Kim Jong-un a promis le démantèlement de son programme nucléaire, mais aucun progrès n’a été réalisé depuis et le second sommet, qui s’est déroulé les 27 et 28 février dernier à Hanoi, s’est soldé par un échec.

Depuis, les négociations sont au point mort et la Corée du Nord a fait savoir qu’en l’absence de concessions américaines avant la fin de l’année, elle s’engagerait sur une “voie nouvelle”, ce qui pourrait signifier la reprise des tirs de missiles intercontinentaux ou des essais nucléaires.

Au début du mois, le vice-ministre nord-coréen des Affaires étrangères chargé des relations avec les Etats-Unis a invité l’administration américaine “à choisir” son “cadeau de Noël”, laissant entendre qu’en l’absence de concessions, des mesures de représailles seraient inévitables.

La hiérarchie militaire américaine estime que cette initiative nord-coréenne pourrait se concrétiser par l’essai d’un missile à longue portée.

La Corée du Nord a testé cette année une série de missiles de courte portée. Son dernier test d’un missile balistique intercontinental remonte en revanche à novembre 2017. Le régime avait tiré un Hwasong-15, d’une portée suffisante, selon Pyongyang, pour atteindre n’importe quel point du territoire des Etats-Unis.

A Pékin, le conseiller d’Etat et ministre chinois des Affaires étrangères a exhorté les Etats-Unis à “prendre aussi vite que possible des mesures concrètes” pour matérialiser les avancées du sommet historique de Singapour.

Wang Yi, dans des déclarations au Quotidien du peuple, incite aussi les Etats-Unis et la Corée du Nord à travailler à une “feuille de route” crédible en vue d’une dénucléarisation de la péninsule de la Corée et à l’établissement d’un traité de paix entre Pyongyang et Séoul en lieu et place du simple armistice qui a mis fin à la guerre de Corée en 1953.

La Chine, premier partenaire économique et diplomatique de la République populaire démocratique de Corée, et la Russie ont proposé la semaine dernière que le Conseil de sécurité des Nations unies lève certaines des sanctions infligées à Pyongyang pour mettre terme au blocage du processus diplomatique.

Alexandra Alper et Doina Chiacu; version française Jean-Philippe Lefief et Henri-Pierre André, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below