December 19, 2019 / 12:48 PM / a month ago

Quelque 50.000 Syriens d'Idlib fuient vers la Turquie, dit Erdogan

Quelque 50.000 personnes ont fui la province syrienne d'Idlib pour venir se réfugier en Turquie, a annoncé jeudi le président turc Recep Tayyip Erdogan (photo), dénonçant l'absence de solidarité des autres pays musulmans plus enclins selon lui à se mobiliser quand il s'agit d'envoyer des armes. /Photo prise le 19 décembre 2019/REUTERS/Lim Huey Teng

ANKARA (Reuters) - Quelque 50.000 personnes ont fui la province syrienne d’Idlib pour venir se réfugier en Turquie, a annoncé jeudi le président turc Recep Tayyip Erdogan, dénonçant l’absence de solidarité des autres pays musulmans plus enclins selon lui à se mobiliser quand il s’agit d’envoyer des armes.

Selon le haut commissariat aux réfugiés (HCR), 3,7 millions des 5,6 millions de réfugiés syriens se trouveraient actuellement en Turquie et les autorités redoutent un nouvel afflux en provenance d’Idlib, où vivent trois millions de Syriens, sous l’effet de l’offensive aérienne russo-syrienne contre ce dernier bastion rebelle.

“50.000 personnes arrivent une nouvelle fois d’Idlib sur nos terres”, a déclaré Recep Tayyip Erdogan lors d’un sommet de chefs d’Etat musulmans à Kuala Lumpur, en Malaisie. “Nous avons déjà 4 millions de personnes et maintenant 50.000 autres arrivent et cela pourrait encore augmenter”, a-t-il ajouté, sans préciser si ces 50.000 personnes avaient déjà franchi la frontière.

La Turquie, qui a construit un mur le long de ses 911 km de frontière avec la Syrie depuis le début du conflit syrien en 2011, souhaite créer une “zone de sécurité” dans le nord-est de la Syrie où seraient installés un million de réfugiés, mais n’a reçu que très peu de soutien à ce stade de la communauté internationale ni des pays musulmans.

“Est ce que le monde musulman est pauvre? Pourquoi est-ce qu’ils ne soutiennent pas (ce projet)?”, s’est interrogé le président turc à Kuala Lumpur. “Ils ne fournissent aucun soutien quand on leur demande de former une zone de sécurité mais quand il s’agit d’armes, les armes sont fournies.”

Tuvan Gumrukcu et Ali Kucukgocmen, version française Marine Pennetier, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below