December 19, 2019 / 10:57 AM / a month ago

Le président catalan Quim Torra fait appel de sa condamnation pour désobéissance

Le dirigeant séparatiste catalan Quim Torra (photo) a été reconnu coupable jeudi de désobéissance pour avoir enfreint la loi électorale et interdit d'exercer un mandat public pendant dix-huit mois par la plus haute cour de Catalogne. /Photo prise le 18 novembre 2019/REUTERS/Andreu Dalmau

BARCELONE (Reuters) - Le dirigeant séparatiste catalan Quim Torra a fait appel jeudi de sa condamnation pour désobéissance par la plus haute cour de Catalogne qui l’a interdit d’exercer un mandat public pendant dix-huit mois.

Quim Torra, dont le mandat court jusqu’à fin 2021, a saisi la Cour suprême d’Espagne.

Avant les élections législatives du 28 avril dernier en Espagne, le président de la Généralité de Catalogne avait refusé de retirer des symboles pro-indépendantistes, tels que drapeaux ou rubans jaunes, malgré les injonctions de la commission électorale espagnole qui estimait qu’il s’agissait de propagande.

Le tribunal lui a également imposé une amende de quelque 30.000 euros.

Depuis son arrivée en fonction, en mai 2018, le chef de l’exécutif catalan a multiplié les accrochages avec le pouvoir central madrilène, réclamant récemment la tenue d’un nouveau vote d’autodétermination en Catalogne.

Joan Faus; version française Henri-Pierre André et Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below