December 12, 2019 / 2:56 PM / 7 months ago

L'ex-président bolivien Evo Morales réfugié en Argentine

L'ancien président bolivien Evo Morales, qui a démissionné le mois dernier après trois semaines de troubles, se trouve en Argentine où il bénéficie du statut de réfugié, a annoncé jeudi le ministre argentin des Affaires étrangères, Felipe Sola. /Photo prise le 15 novembre 2019/REUTERS/Edgard Garrido

BUENOS AIRES (Reuters) - L’ancien président bolivien Evo Morales, qui a démissionné le mois dernier après trois semaines de troubles, se trouve en Argentine où il bénéficie du statut de réfugié, a annoncé jeudi le ministre argentin des Affaires étrangères, Felipe Sola.

L’ex-chef d’Etat avait dans un premier temps pris la direction du Mexique, où l’asile lui a été accordé.

Evo Morales, abandonné par l’armée, a dénoncé le “coup d’Etat” qui a selon lui abouti à son départ, le 10 novembre, après de violentes manifestations déclenchées par les conditions de sa réélection à la présidence, fin octobre.

Ses anciens opposants de même que l’Organisation des États américains (OEA) jugent que le scrutin a été entaché d’irrégularités.

Cassandra Garrison, version française Simon Carraud

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below