December 6, 2019 / 6:07 AM / 2 months ago

Nucléaire: Réunion sur fond de tensions entre Européens et Iraniens

La commission conjointe des parties prenantes de l'accord sur le nucléaire iranien se réunit vendredi à Vienne dans un contexte de tensions accrues entre les Européens et l'Iran, qui est revenu sur les engagements pris en 2015 en réponse aux sanctions américaines consécutives au retrait des Etats-Unis de l'accord. /Photo prise le 9 septembre 2019/REUTERS/Leonhard Foeger

VIENNE (Reuters) - La commission conjointe des parties prenantes de l’accord sur le nucléaire iranien se réunit vendredi à Vienne dans un contexte de tensions accrues entre les Européens et l’Iran, qui est revenu sur les engagements pris en 2015 en réponse aux sanctions américaines consécutives au retrait des Etats-Unis de l’accord.

Un compromis dans la capitale autrichienne entre les “E3+2” (France, Allemagne, Royaume-Uni, Russie et Chine) et l’Iran semble peu probable alors que les Européens ont dénoncé jeudi des activités balistiques iraniennes non conformes aux obligations fixées par l’Onu, provoquant l’indignation de Téhéran.

Face à l’érosion de l’accord, dix-huit mois après l’annonce par Donald Trump du retrait des Etats-Unis, les puissances européennes oscillent entre tenter de sauver le Plan d’action global conjoint (PAGC, ou JCPOA en anglais) et répondre aux violations de l’Iran, qui teste de manière croissante leur patience.

“La fenêtre pour négocier et sauver l’accord est à peine ouverte”, a déclaré un diplomate européen.

Trois diplomates ont déclaré qu’il était peu probable que soit enclenché dans l’immédiat un mécanisme prévu par l’accord pouvant mener à la réintroduction de sanctions des Nations unies, comme l’envisagent les Européens.

Une telle décision ne sera pas prise avant janvier prochain, ont-ils précisé, au moment où l’Iran devrait à nouveau réduire son engagement à l’accord signé en juillet 2015 à Vienne.

“Les parties prenantes européennes doivent savoir que l’heure tourne pour eux”, a dit un haut représentant iranien. “Ils essaient de maintenir l’Iran dans l’accord mais ne prennent ensuite aucune mesure contre le harcèlement et la pression des Etats-Unis”.

John Irish et Francois Murphy, avec Parisa Hafezi; version française Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below