November 28, 2019 / 8:39 PM / in 12 days

Signes d'une amorce de réchauffement entre Qatar et Arabie

RYAD/LONDRES (Reuters) - Le ministre qatari des Affaires étrangères a effectué le mois dernier une visite en Arabie saoudite, a-t-on appris de deux sources, ce qui pourrait témoigner d’une amorce de réchauffement des liens entre les deux puissances du Golfe.

Le ministre qatari des Affaires étrangères, cheikh Mohamed ben Abdoulrahman al Thani (en photo), a effectué le mois dernier une visite en Arabie saoudite. /Photo d'archives/REUTERS/Maxim Shemetov

Le Qatar est boycotté depuis juin 2017 par l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l’Egypte qui l’accusent de soutenir le terrorisme. Le Qatar rejette ces accusations et accuse en retour ses voisins de vouloir empiéter sur sa souveraineté.

Le chef de la diplomatie qatarie, cheikh Mohamed ben Abdoulrahman al Thani, a rencontré le mois dernier plusieurs hauts responsables saoudiens, a-t-on appris auprès de deux sources informées du voyage.

Cette visite, révélée par le Wall Street Journal, est la visite de plus haut rang d’un responsable qatari en Arabie saoudite depuis que le chef du gouvernement de Doha a assisté à un sommet arabe à La Mecque en mai dernier.

Les Etats-Unis et le Koweït jouent les médiateurs entre les rivaux du Golfe.

“Cette visite est un moment important qui démontre la volonté des deux parties de dialoguer”, a commenté le sénateur américain Chris Murphy lors d’un déplacement à Bahreïn.

“Les Saoudiens semblent sincères dans leurs efforts pour trouver une solution”, a-t-il ajouté.

Les pays à l’origine du boycott ont établi une liste de 13 exigences pour lever leurs mesures de rétorsion.

Ils réclament notamment que le Qatar ferme sa chaîne de télévision Al Djazira ainsi qu’une base militaire turque, qu’il réduise ses relations avec l’Iran et rompe tout lien avec les Frères musulmans.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al Joubeir a déclaré le week-end dernier que Ryad attendait toujours que le Qatar réponde à ses demandes.

Selon un diplomate arabe du Golfe, un sommet régional attendu début décembre à Ryad pourrait ouvrir la voie à une amélioration des liens.

Le coup d’envoi d’un tournoi de football rassemblant Qatar, Arabie, Emirats et Bahreïn, a été donné mardi, autre signe de réchauffement.

Stephen Kalin et Dmitry Zhdannikov, version française Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below