November 25, 2019 / 5:54 AM / 20 days ago

Johnson campe sur sa promesse d'un Brexit rapide

A trois semaines des élections législatives du 12 décembre, le Premier ministre britannique Boris Johnson a promis dimanche de mener à bien le Brexit via un retour au Parlement avant Noël du projet de loi sur l'accord de retrait de l’Union européenne négocié avec Bruxelles. /Photo prise le 24 novembre 2019/REUTERS/Phil Noble

TELFORD, Angleterre (Reuters) - A trois semaines des élections législatives du 12 décembre, le Premier ministre britannique Boris Johnson a promis dimanche de mener à bien le Brexit via un retour au Parlement avant Noël du projet de loi sur l’accord de retrait de l’Union européenne négocié avec Bruxelles.

Les conservateurs au pouvoir, pour l’heure en tête des sondages d’intention de vote, ont présenté leur programme électoral qui rejette toute hausse d’impôt et toute idée de nouveau délai quant au départ de l’UE.

“Alors que les familles se préparent à découper leurs dindes ce Noël, je veux qu’elles profitent de la période des fêtes l’esprit libéré du drame apparemment sans fin du Brexit”, a déclaré Boris Johnson à Telford, dans le centre de l’Angleterre.

“Le Brexit achevé, nous assisterons à un raz-de-marée d’investissement dans ce pays”, a-t-il assuré. “Terminez le Brexit et nous pourrons concentrer nos coeurs et notre esprit sur les priorités du peuple britannique.”

“Nous ne prolongerons pas la période de mise en oeuvre au-delà de décembre 2020”, peut-on lire dans le programme du parti.

En arrivant au centre de conférence de Telford, le Premier ministre a été accueilli par des partisans scandant “Boris” tandis qu’un peu plus loin, des manifestants criaient “Menteur, menteur”.

Intitulé “Get Brexit Done, Libérez le potentiel de la Grande-Bretagne”, le programme électoral s’oppose au gel de l’impôt sur le revenu, de la taxe sur la valeur ajoutée et des paiements de sécurité sociale.

Il promet 23,5 milliards de livres (30,2 milliards de dollars) d’allégements fiscaux “raisonnables” et de nouvelles dépenses, notamment en matière de santé avec l’embauche de 50.000 infirmières supplémentaires.

Jeremy Corbyn, le leader du parti travailliste, a décrit le programme de ses adversaires comme “un document destiné aux milliardaires”.

William James et Kylie MacLellan, version française Elizabeth Pineau

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below