November 22, 2019 / 2:34 PM / 22 days ago

Trump justifie le rôle de Giuliani en Ukraine

Donald Trump s'est efforcé vendredi de justifier le recours aux services de son avocat personnel Rudy Giuliani (photo) en Ukraine, conseil auquel les parlementaires chargés de l'enquête préalable à une éventuelle procédure de destitution du président s'intéressent de plus en plus. /Photo prise le 24 septembre 2019/REUTERS/Shannon Stapleton

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump s’est efforcé vendredi de justifier le recours aux services de son avocat personnel Rudy Giuliani en Ukraine, conseil auquel les parlementaires chargés de l’enquête préalable à une éventuelle procédure de destitution du président s’intéressent de plus en plus.

Au lendemain de la fin des audiences publiques de la commission du Renseignement de la Chambre des représentants, le chef de l’Etat a dit sur l’antenne de Fox News avoir fait appel à l’ancien maire de New York pour lutter contre la corruption en Ukraine.

“Il est considéré dans ce pays comme une figure emblématique pour deux raisons. Il a été le plus grand maire de l’histoire de New York et probablement le plus grand combattant du crime au cours des 50 dernières années”, a déclaré Donald Trump.

“C’est aussi un de mes amis. C’est quelqu’un de formidable. (...) Quand il s’agit d’un pays corrompu (...), il est apprécié en raison de sa réputation (...). Lorsque Rudy Giuliani se rend là-bas et que vous entendez dire que c’est un pays corrompu, cela signifie beaucoup”, a-t-il poursuivi.

Donald Trump a en outre répété qu’il souhaitait l’ouverture d’un procès en destitution au Sénat, notamment pour entendre le lanceur d’alerte à l’origine de l’affaire ukrainienne, dont l’identité reste inconnue.

L’enquête de la Chambre des représentants, où le Parti démocrate est majoritaire, porte principalement sur une conversation téléphonique du 25 juillet au cours de laquelle Donald Trump a tenté de persuader son homologue ukrainien d’ordonner au parquet l’ouverture d’une enquête susceptible de faire du tort au vice-président Joe Biden, qui fait partie des favoris de la course à l’investiture démocrate pour la présidentielle de 2020.

Selon le Parti démocrate, Rudy Giuliani a lui aussi essayé d’obtenir l’ouverture de cette enquête et d’une deuxième sur des allégations infondées mais défendues par certains membres de l’administration Trump selon lesquelles les ingérences étrangères dans la campagne pour la présidentielle américaine de 2016 n’émanaient pas de Russie mais d’Ukraine.

L’ambassadeur américain auprès de l’Union européenne, témoin clé de l’enquête parlementaire, a déclaré mercredi avoir collaboré avec l’avocat de Donald Trump à la demande de ce dernier.

Steve Holland et Lisa Lambert, Jean-Philippe Lefief pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below