November 20, 2019 / 9:14 AM / 21 days ago

Raids israéliens contre des cibles militaires iraniennes et syriennes en Syrie

L'aviation israélienne a bombardé dans la nuit de mardi à mercredi des cibles militaires iraniennes et syriennes en Syrie, en représailles à des tirs de roquettes, a annoncé un porte-parole de Tsahal. /Photo prise le 20 novembre 2019/REUTERS/Firas Makdesi

LE CAIRE/BEYROUTH (Reuters) - L’aviation israélienne a bombardé dans la nuit de mardi à mercredi des cibles militaires iraniennes et syriennes en Syrie, en représailles à des tirs de roquettes, a annoncé un porte-parole de Tsahal.

D’après l’agence de presse officielle syrienne SANA, qui cite une source militaire, deux civils ont été tués dans ces frappes, qui ont fait aussi plusieurs blessés. L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) fait état quant à lui de 11 tués, dont sept n’étaient pas de nationalité syrienne.

SANA ajoute que les systèmes de défense syriens sont parvenus à détruire la plupart des missiles tirés par des avions israéliens au-dessus de Damas.

Le colonel Avichay Adraee a précisé sur Twitter que “des avions de guerre (avaient) frappé des dizaines de cibles militaires” appartenant à la force Al Qods, corps d’élite des Gardiens de la révolution iranienne, et à l’armée syrienne en Syrie.

Parmi ces cibles, a précisé le porte-parole de Tsahal, figurent des “missiles, des quartiers généraux, des dépôts de munitions et des bases militaires”.

Cette attaque a été menée en réponse aux tirs de roquettes de la veille contre Israël depuis la Syrie. L’armée israélienne a indiqué que ses systèmes de défense antimissile avaient abattu quatre roquettes.

“J’ai indiqué clairement que nous frapperions quiconque nous frapperait”, a déclaré le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu. “C’est ce que nous avons fait dans la nuit concernant des cibles militaires de la force iranienne Al Qods et de cibles militaires syriennes en Syrie à la suite d’un tir de barrage de roquettes contre Israël.”

A Moscou, Mikhaïl Bogdanov, vice-ministre russe des Affaires étrangères et représentant spécial de Vladimir Poutine pour le Proche-Orient, a jugé qu’Israël avait pris une mauvaise décision, rapporte l’agence de presse Interfax.

Il a ajouté que la Russie avait contacté ses alliés à propos de ces raids.

Samar Hassan avec Jeffrey Heller; Jean Terzian, Henri-Pierre André et Jean-Philippe Lefief pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below