November 19, 2019 / 6:19 PM / 20 days ago

Iran: La Russie condamne la levée d'une exemption américaine sur Fordow

MOSCOU/PARIS (Reuters) - La Russie condamne fermement la décision des Etats-Unis de mettre fin à une exemption qui permettait à l’Iran de continuer à développer des activités civiles sur son site nucléaire de Fordow en collaboration avec des entreprises étrangères, a déclaré mardi le ministère russe des Affaires étrangères.

La Russie condamne fermement la décision des Etats-Unis de mettre fin à une exemption qui permettait à l'Iran de continuer à développer des activités civiles sur son site nucléaire de Fordow en collaboration avec des entreprises étrangères, a déclaré mardi le ministère russe des Affaires étrangères. /Photo d'archives/REUTERS/Lindsey Wasson

Moscou estime que cette décision américaine, qui doit prendre effet le 15 décembre, enfreint les engagements internationaux de Washington, a souligné le ministère dans un communiqué.

Il a ajouté que la Russie continuerait de coopérer étroitement à la reconfiguration du site de Fordow, sur lequel travaille notamment le groupe nucléaire russe Rosatom.

La France a de son côté regretté la décision américaine de mettre fin à une exemption “qui devait faciliter la conduite de projets civils sur ce site”.

Le ministère français des Affaires étrangères a cependant déploré une nouvelle fois la reprise de l’enrichissement à Fordow par l’Iran, “qui témoigne d’une accélération regrettable du désengagement de l’Iran de l’accord de Vienne”.

Téhéran a annoncé début novembre la reprise à Fordow de ses activités d’enrichissement, malgré ses engagements pris aux termes de l’accord de 2015 sur ses activités nucléaires.

Le Plan d’action global commun, signé entre l’Iran, les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne, prévoyait la reconversion de Fordow en un centre de recherches. Les Etats-Unis ont dénoncé l’accord l’an dernier et rétabli de lourdes sanctions contre l’Iran.

L’Iran se désengage par étapes depuis mai dernier de l’accord de Vienne afin d’inciter les Européens à tenir leurs promesses de compensation des sanctions américaines.

“Il n’existe aucune raison légitime pour l’Iran de reprendre l’enrichissement sur ce site”, a estimé lundi soir le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo devant la presse.

Le site souterrain de Fordow est resté longtemps clandestin, jusqu’à la révélation de son existence par les Occidentaux en 2009.

Polina Devitt, Rédaction de Paris

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below