November 16, 2019 / 12:27 PM / a month ago

La Turquie accuse les Kurdes d'un attentat meurtrier dans le nord de la Syrie

ANKARA (Reuters) - Un attentat à la voiture piégée commis par des combattants kurdes syriens a fait 10 morts et plus de 15 blessés samedi à Al Bab, ville du nord de la Syrie, a déclaré la Turquie, qui a pris le contrôle de cette localité proche de la frontière en 2016.

L’agence de presse turque Anatolie a pour sa part fait état de 18 morts et au moins 30 blessés, avec des voitures et des bâtiments endommagés.

Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, la Turquie et ses alliés rebelles syriens ont lancé trois offensives distinctes dans le nord du pays à la fois contre le groupe Etat islamique (EI ou Daech) et les combattants kurdes des YPG, prenant ainsi le contrôle de zones frontalières. La dernière offensive en date a été lancée en octobre contre les YPG, que la Turquie qualifie d’organisation terroriste alliée au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) actif sur son territoire.

Dans un message diffusé sur Twitter, le ministère turc de la Défense affirme que les YPG ont fait exploser une voiture piégée à la gare routière d’Al Bab, faisant 10 morts.

“Les terroristes inhumains et barbares de PKK/YPG continuent de prendre pour cibles des civils innocents en ayant recours aux mêmes méthodes que Daech”, écrit le ministère.

Tuvan Gumrukcu; Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below