November 1, 2019 / 3:13 PM / 20 days ago

Le Parti du Brexit prêt à batailler pour chaque siège pour le 12 décembre

Nigel Farage (en photo) a prévenu vendredi le Premier ministre britannique Boris Johnson que son Parti du Brexit bataillera pour chaque siège à l'occasion des élections anticipées du 12 décembre à moins que ce dernier retire son accord de divorce avec l'Union européenne et accepte une alliance avec les partis pro-Brexit. /Photo prise le 1er novembre 2019/REUTERS/Peter Nicholls

LONDRES (Reuters) - Nigel Farage a prévenu vendredi le Premier ministre britannique Boris Johnson que son Parti du Brexit bataillera pour chaque siège à l’occasion des élections anticipées du 12 décembre à moins que ce dernier retire son accord de divorce avec l’Union européenne et accepte une alliance avec les partis pro-Brexit.

Ces élections, les premières organisées en décembre depuis 1923, s’annoncent imprévisibles et chaque alliance, que ce soit dans le camp des pro-Brexit ou des anti-Brexit, peut du coup radicalement changer la donne après quatre années de crise politique.

“Voici ce que je vais dire à Boris Johnson: retirez l’accord, retirez l’accord parce que ce n’est pas le Brexit, retirez l’accord parce que, comme les gens vont découvrir ce que vous avez signé, ils ne l’aimeront pas”, a déclaré Nigel Farage à des journalistes. “Ce n’est pas le Brexit.”

Si Boris Johnson refuse sa proposition, Nigel Farage a déclaré qu’il mènerait une campagne pour conquérir les électeurs pro-Brexit pour tous les sièges en Grande-Bretagne.

“Nous allons disputer tous les sièges en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles. N’en doutez pas, nous sommes prêts”, a encore dit Nigel Farage.

Nigel Farage, qui a contribué à forcer l’ancien Premier ministre David Cameron à organiser un référendum sur le Brexit puis qui a mené campagne pour le Brexit lorsqu’il était à la tête du Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP), estime que la sortie de l’Union européenne est désormais en péril.

Le président du Parti conservateur, James Cleverly, a toutefois déclaré qu’un vote en faveur de Nigel Farage donnerait à Jeremy Corbyn, le patron du Parti travailliste, les clés de Downing Street et pourrait mettre fin au divorce avec l’Union européenne.

Guy Faulconbridge, Matthieu Protard pour la version française

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below