October 31, 2019 / 7:26 AM / 21 days ago

Le Pentagone publie une vidéo du raid lors duquel Baghdadi est mort

Le département américain de la Défense a publié mercredi les premières images du raid militaire mené le week-end dernier en Syrie qui a abouti à la mort du chef du groupe Etat islamique (EI), Abou Bakr al Baghdadi, prévenant que le groupe djihadiste pourrait tenter de mener une attaque en représailles. /Image diffusée le 26 octobre 2019/REUTERS/Département américain de la Défense

WASHINGTON (Reuters) - Le département américain de la Défense a publié mercredi les premières images du raid militaire mené le week-end dernier en Syrie qui a abouti à la mort du chef du groupe Etat islamique (EI), Abou Bakr al Baghdadi, prévenant que le groupe djihadiste pourrait tenter de mener une attaque en représailles.

Les images aériennes, en noir et blanc et granuleuses, montrent les forces spéciales américaines se rapprocher du complexe dans lequel Baghdadi se trouvait, pendant qu’un avion américain faisait feu sur des combattants situés à proximité du bâtiment.

Une autre vidéo, la plus spectaculaire, montre un épais nuage de fumée noire s’élever du sol après que les bombes américaines ont rasé le complexe.

Le général Kenneth McKenzie, à la tête du commandement central américain qui supervise les troupes déployées au Moyen-Orient, a déclaré que la destruction du bâtiment avait en partie pour but “de s’assurer que celui-ci ne serait pas un sanctuaire ni mémorable sous aucune forme”.

S’exprimant lors d’un point de presse au Pentagone, il a indiqué que Baghdadi avait entraîné avec lui deux enfants dans une zone souterraine du complexe et le tunnel qu’il avait emprunté pour prendre la fuite - et non pas trois enfants, comme l’avait préalablement estimé l’administration américaine.

Baghdadi était isolé, à quelques kilomètres seulement de la frontière turque, et les combattants d’autres groupes dans la zone ne savaient probablement même pas que le chef de l’EI était là, a déclaré McKenzie.

Le général a prévenu que l’EI allait probablement tenter d’organiser une attaque en représailles. “Nous sommes postés et nous sommes préparés à cela”, a-t-il assuré.

Interrogé sur les derniers instants de vie de Baghdadi, McKenzie n’a ni confirmé ni infirmé le récit fait par le président Donald Trump, qui a déclaré dimanche lors d’une allocution télévisée que Baghdadi était mort “comme un lâche - en pleurant, gémissant et criant”.

“Je peux vous dire ceci: il a rampé dans un tunnel avec deux enfants et s’est fait exploser alors que ses hommes sont restés sur le terrain”, a répondu McKenzie.

Phil Stewart; Jean Terzian pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below