October 30, 2019 / 8:34 AM / 16 days ago

Irak: Les soutiens du Premier ministre s'entendent sur son éviction

Les deux principaux soutiens du Premier ministre irakien Adel Abdoul Mahdi (en photo) se sont entendus pour l'évincer du pouvoir alors que les manifestations antigouvernementales ont repris de plus belle à Bagdad et dans la plupart des grandes villes chiites du sud du pays. /Photo prise le 23 octobre 2019/REUTERS/Khalid al-Mousily

BAGDAD (Reuters) - Les deux principaux soutiens du Premier ministre irakien Adel Abdoul Mahdi se sont entendus pour l’évincer du pouvoir alors que les manifestations antigouvernementales ont repris de plus belle à Bagdad et dans la plupart des grandes villes chiites du sud du pays.

Devant le refus du chef du gouvernement de convoquer des élections législatives anticipées, le dignitaire chiite Moqtada al Sadr, chef de file du premier groupe au Parlement, a contacté son rival Hadi al Amiri pour élaborer une stratégie.

Hadi al Amiri, à la tête d’une alliance de milices chiites pro-iraniennes qui forme le deuxième groupe au Parlement, a fait savoir dans un communiqué publié tard mardi soir qu’il était d’accord pour écarter Adel Abdoul Mahdi.

“Nous allons travailler ensemble dans l’intérêt du peuple irakien et pour sauver le pays”, a-t-il promis.

La répression des manifestations a fait plus de 250 morts depuis le 1er octobre, dont au moins 14 dans la nuit de lundi à mardi dans la ville sainte chiite de Kerbala.

Ahmed Aboulenein; Version française Tangi Salaün, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below