October 26, 2019 / 1:29 PM / 20 days ago

Erdogan somme Moscou de remplir ses obligations à la frontière

La Turquie chassera la milice kurde YPG de la zone frontalière avec le nord-est de la Syrie si la Russie ne le fait pas, alors que Moscou s'y est engagé dans l'accord conclu cette semaine, a déclaré samedi le président turc Recep Tayyip Erdogan. /Image diffusée le 24 octobre 2019/REUTERS/Mustafa Kamaci/Presidential Press Office

ISTANBUL (Reuters) - La Turquie chassera la milice kurde YPG de la zone frontalière avec le nord-est de la Syrie si la Russie ne le fait pas, alors que Moscou s’y est engagé dans l’accord conclu cette semaine, a déclaré samedi le président turc Recep Tayyip Erdogan.

En vertu de cet accord signé mardi par Erdogan et le président russe Vladimir Poutine, la police militaire russe et les gardes-frontières syriens sont censés repousser les miliciens kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) à 30 km de la frontière.

Ankara considère les YPG comme une organisation terroriste liée aux séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Ezgi Erkoyun, version française Elizabeth Pineau

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below