October 17, 2019 / 7:35 AM / a month ago

Conseil européen à Bruxelles, toujours pas d'accord sur le Brexit

BRUXELLES (Reuters) - Au lendemain d’une nouvelle série de négociations sur le Brexit qui se sont achevées sans accord, les dirigeants des pays de l’Union européenne se retrouvent ce jeudi à Bruxelles pour faire le point sur l’avancée des discussions et aborder les questions du climat, de la Syrie, du budget et de l’élargissement, autant de sources de divisions au sein du bloc.

Le président de la Commission européenne, Jean Claude Juncker et le président du Conseil européen, Donald Tusk. Au lendemain d'une nouvelle série de négociations sur le Brexit qui se sont achevées sans accord, les dirigeants des pays de l'Union européenne se retrouvent ce jeudi à Bruxelles pour faire le point sur l'avancée des discussions et aborder les questions du climat, de la Syrie, du budget et de l'élargissement, autant de sources de divisions au sein du bloc. /Photo prise le 16 octobre 2019/REUTERS/Yves Herman

Ce sommet sera le premier et possiblement le dernier de Boris Johnson en tant que Premier ministre britannique, si un accord sur la sortie du Royaume-Uni le 31 octobre peut être signé avec les 27 Etats membres et approuvé par la Chambre des communes lors d’une session extraordinaire samedi.

“Les fondements essentiels de cet accord sont prêts et en théorie, nous pourrions accepter cet accord”, a déclaré le président du Conseil européen, Donald Tusk.

Des responsables affirment que la plupart des différends entre le Royaume-Uni et le bloc communautaires ont été résolus après des négociations marathon à Bruxelles.

Cependant, Boris Johnson doit encore gagner le soutien d’une majorité des députés britanniques, dont beaucoup de son propre camp qui sont consternés par les concessions faites sur la question de la frontière entre l’Irlande et l’Irlande du Nord. Le DUP nord-irlandais a prévenu jeudi matin qu’il rejetait les dernières propositions en date.

S’il ne parvient à obtenir l’approbation du Parlement à Londres, Boris Johnson devra certainement demander un nouveau report - le troisième depuis le vote de juin 2016 en faveur d’une sortie du Royaume-Uni de l’UE.

Un possible sommet extraordinaire pourrait également se tenir avant le 31 octobre.

Au programme également de ces deux jours de discussions à Bruxelles, la question du budget de l’UE pour la période 2021-2027 qui devrait donner lieu à des discussions animées en raison des incertitudes liées au Brexit, Londres étant l’un des plus gros contributeurs à ce budget.

Autre point de désaccord entre Etats membres, l’élargissement de l’UE, notamment à l’Albanie et à la Macédoine du Nord, auquel s’opposent notamment la France qui a menacé mardi d’utiliser son veto.

La question climatique est aussi à l’ordre du jour de ce conseil - le dernier avant la COP25 de début décembre au Chili - au cours duquel Bruxelles va tenter de convaincre une poignée de pays à s’engager dans l’agenda neutralité carbone à horizon 2050.

Marine Strauss et Philip Blenkinsop, avec Marine Pennetier à Paris; Arthur Connan pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below