Tour de France: Kittel sur les Champs, Froome sacré

dimanche 21 juillet 2013 22h05
 

PARIS (Reuters) - Christopher Froome (Sky) a consacré la supériorité du cyclisme britannique par un sacre dans le Tour de France, un an après celui de Bradley Wiggins, après la 21e étape et la victoire dimanche dans le sprint des Champs-Elysées de l'Allemand Marcel Kittel.

Le coureur de l'équipe Argos s'est imposé devant son compatriote Andre Greipel (Lotto) et le Britannique Mark Cavendish (Omega Pharma-Quick-Step).

La dernière étape et ses 132 km depuis Versailles n'ont rien changé au palmarès sculpté pendant trois semaines.

Froome est maillot jaune, le Colombien Nairo Quintana (Movistar) est son dauphin, meilleur grimpeur et meilleur jeune.

Le Slovaque Peter Sagan (Cannondale) est maillot vert, la Saxo remporte le classement par équipes et Christophe Riblon (AG2R La Mondiale) a été jugé le "super-combatif".

La journée a commencé par la traditionnelle parade sur les routes d'Ile-de-France, l'entrée dans Paris et un premier tour du circuit final qui a fait passer le peloton par les guichets du Louvre et autour de l'arc de triomphe de l'Etoile pour la première fois.

La course s'est ensuite animée. Cavendish, vainqueur à quatre reprises sur les Champs-Elysées, a eu un coup de malchance sur une crevaison. Il est revenu.

Plusieurs coureurs ont tenté leur chance et montré leur maillot. Le plus beau numéro a été réalisé par David Millar (Garmin), un autre Britannique, qui comptait 27 secondes d'avance au sixième passage sur la ligne et à 26 km de l'arrivée.

L'écart a commencé à diminuer et il a été rattrapé.   Suite...

 
Christopher Froome, entouré de ses coéquipiers, lève le poing de la victoire. L'Allemand Marcel Kittel a été le plus fort du sprint de prestige de la dernière étape du 100e Tour de France qui a sacré dimanche sur les Champs-Elysées le Britannique Christopher Froome. /Photo prise le 21 juillet 2013/REUTERS/Jean-Paul Pelissier