Vidéo d'un otage français enlevé en décembre au Nigéria

lundi 25 février 2013 18h17
 

SAINT-DENIS DE LA REUNION (Reuters) - L'épouse réunionnaise de Francis Collomp, un ingénieur français enlevé au Nigéria le 19 décembre dernier, a indiqué avoir pu visionner lundi après-midi un enregistrement vidéo montrant l'otage en vie.

Cet enregistrement, qui n'est pas précisément daté, a été communiqué à Anne-Marie Collomp par Didier Le Bret, directeur du centre de crise du ministère des Affaires étrangères, qui a fait le déplacement à la Réunion.

L'épouse de l'otage de 63 ans ne souhaite pas la diffusion de cette vidéo et préfère rester discrète sur la teneur de l'enregistrement, a-t-elle déclaré à l'issue de sa rencontre avec le diplomate français à la préfecture de la Réunion.

Fin décembre, la famille de Francis Collomp avait lancé un appel aux ravisseurs pour demander sa libération, rappelant qu'il était "malade" et avait "besoin d'un traitement régulier", dans une vidéo postée sur YouTube.

Francis Collomp, employé du groupe d'énergies renouvelables Vergnet, a été enlevé le 19 décembre 2012 au Nigeria, près de la frontière avec le Niger. Le groupe Ansaru, qui serait lié à Boko Haram, a revendiqué l'enlèvement.

Bernard Grollier, édité par Gérard Bon