Le scénario d'un Parlement bloqué se dessine en Italie

lundi 25 février 2013 17h43
 

par James Mackenzie et Barry Moody

ROME (Reuters) - La coalition de centre gauche emmenée par Pier Luigi Bersani dispose d'une nette avance à la Chambre des députés mais l'incertitude demeure pour le contrôle du Sénat à l'issue des élections législatives de dimanche et lundi en Italie.

Le Mouvement 5 Etoiles (M5S), le parti anti-élites du comique Beppe Grillo, confirme sa percée en se hissant à la troisième place du scrutin, largement devant le bloc centriste du président du Conseil sortant, Mario Monti.

A la fermeture des bureaux de vote, les sondages de sortie des urnes ont annoncé une victoire du centre gauche dans les deux chambres.

Les projections diffusées un peu plus d'une heure plus tard ont prédit que le centre droit l'emporterait de justesse au Sénat, avant que de nouvelles projections diffusées vers 17h15 redonnent de peu l'avantage au centre gauche.

Les marchés financiers, qui redoutaient une paralysie du Parlement en cas de score trop serré ou de victoire du centre droit au Sénat, ont d'abord affiché leur soulagement à la publication des sondages de sortie des urnes avant de se retourner à la baisse.

Deux sondages de sortie des urnes publiés à la fermeture des bureaux de vote à 15h00 par la Rai et la chaîne de télévision Sky ont crédité l'alliance de centre gauche emmenée par le Parti démocrate (PD) de Bersani d'une avance de cinq à six points sur la coalition de centre droit de Silvio Berlusconi à la Chambre des députés (34,5% contre 29% selon Sky).

D'après Sky, le mouvement de Beppe Grillo amplifie le score important que lui prédisaient les derniers sondages autorisés il y a quinze jours.

Il obtiendrait 19% à la chambre basse et selon les dernières projections, pourrait même devenir le premier parti politique au Sénat devant le PD et le Peuple de la liberté (PDL), le parti de Berlusconi, avec environ 25% des voix.   Suite...

 
Dépouillement dans un bureau de vote à Rome. La coalition de centre gauche emmenée par Pier Luigi Bersani dispose d'une nette avance à la Chambre des députés mais l'incertitude demeure pour le contrôle du Sénat à l'issue des élections législatives de dimanche et lundi en Italie. /Photo prise le 25 février 2013/REUTERS/Yara Nardi