Large victoire de Nicos Anastasiades à la présidentielle à Chypre

dimanche 24 février 2013 22h27
 

par Michele Kambas et Deepa Babington

NICOSIE (Reuters) - Le conservateur Nicos Anastasiades a remporté une large victoire, dimanche, au second tour de l'élection présidentielle à Chypre, s'engageant à trouver rapidement un accord de sauvetage financier avec les partenaires européens de l'île.

Selon les résultats définitifs, il a obtenu 57,5% des voix, devançant de 15 points son rival Stavros Malas. Ce dernier, qui est soutenu par les communistes d'AKELK et est partisan d'un renflouement financier, a fait toutefois campagne sur une plateforme hostile à l'austérité économique.

Les partisans en liesse du vainqueur ont envahi en début de soirée les rues de Nicosie, la capitale, en brandissant des drapeaux chypriotes et grecs, en actionnant les klaxons et en allumant des feux d'artifice.

Il reviendra au prochain chef de l'Etat, qui est âgé de 66 ans, de boucler un accord de renflouement avec les partenaires européens de Chypre et le FMI pour éviter qu'un nouvel Etat membre de la zone euro bascule dans la crise financière.

"Nous voulons que l'Europe soit à nos côtés. Nous serons tout à fait cohérents et nous honorerons nos promesses. Chypre appartient à l'Europe", a déclaré Nicos Anastasiades devant ses supporters enthousiastes réunis dans un stade fermé.

"Nous restaurerons la crédibilité de Chypre en Europe et dans le monde. J'en fais la promesse devant vous", a-t-il ajouté.

Les discussions entre Chypre et les Vingt-Sept traînent en longueur depuis huit mois, de nombreux pays de la zone euro doutant de la capacité de Nicosie de rembourser un prêt pratiquement égal à sa production nationale.

Le vainqueur a précisé qu'il entendait conclure un accord de renflouement "le plus rapidement possible", ajoutant qu'il s'agissait aussi de protéger les groupes sociaux vulnérables et de défendre la cohésion et la paix sociales.   Suite...

 
Le conservateur Nicos Anastasiades a remporté une large victoire, dimanche, au second tour de l'élection présidentielle à Chypre, s'engageant à trouver rapidement un accord de sauvetage financier avec les partenaires européens de l'île. Selon les résultats définitifs, il a obtenu 57,5% des voix, devançant de 15 points son rival Stavros Malas. /Photo prise le 24 février 2013/REUTERS/Yorgos Karahalis