24 février 2013 / 11:34 / il y a 4 ans

Benoît XVI a "répondu à la volonté de Dieu" en renonçant

Pour sa dernière bénédiction du dimanche avant de renoncer à ses fonctions, le pape Benoît XVI, qui s'est exprimé devant des milliers de fidèles rassemblés place Saint-Pierre, a déclaré qu'il obéissait à la volonté de Dieu et qu'il n'abandonnait pas l'Eglise catholique. /Photo prise le 24 février 2013/Osservatore Romano

par Philip Pullella

CITE DU VATICAN (Reuters) - Pour sa dernière bénédiction du dimanche avant de renoncer à ses fonctions, le pape Benoît XVI a déclaré qu'il obéissait à la volonté de Dieu et qu'il n'abandonnait pas l'Eglise catholique.

Le pape, qui s'est exprimé devant des milliers de fidèles rassemblés place Saint-Pierre, a déclaré qu'il continuerait à servir et aimer l'Eglise par la prière et la méditation après son départ, prévu jeudi.

"Dieu m'a demandé d'escalader la montagne, de me consacrer encore plus à la prière et à la méditation", a-t-il dit parlant d'une voix ferme tandis que les fidèles l'acclamaient aux cris de "Longue vie au pape".

"Cela ne veut pas dire que j'abandonne l'Eglise, a-t-il ajouté.

"En fait, si Dieu me demande cela, c'est précisément parce que je peux continuer à la servir avec le même dévouement et le même amour dont j'ai fait preuve jusqu'à présent", a-t-il dit, précisant qu'il continuerait à servir l'Eglise d'une façon qui correspond plus à son âge et à ses forces.

Le dernier Angelus du pape a été vécu par la foule avec des sentiments mitigés. "C'est une émotion douce-amère", a confié Sarah Ennis, une Américaine de 21 ans venue du Minnesota étudier à Rome.

"UN VENT MAUVAIS"

"C'est amer, parce que nous aimons notre pape et nous n'aimons pas le voir partir, mais c'est aussi doux parce qu'il part pour une bonne raison et que nous attendons avec impatience de connaître le nouveau pape", a-t-elle ajouté.

Pour d'autres, en revanche, la renonciation de Benoît XVI augure de lendemains difficiles pour l'Eglise catholique.

"C'est un vent mauvais qui souffle", estime Marina Tacconi, une sage-femme. "C'est comme si quelque chose de mauvais risquait d'arriver. J'ai 58 ans. Des papes, j'en ai vu passer et partir, mais je n'en ai jamais vu démissionner. Je trouve pas que ce soit une bonne chose."

Benoît XVI tiendra sa dernière audience générale mercredi sur la place Saint-Pierre et rencontrera les cardinaux jeudi matin avant de démissionner.

La papauté sera vacante jeudi à 20h00. Les cardinaux commenceront à se concerter le jour suivant pour préparer le conclave, qui devrait débuter mi-mars.

Benoît XVI se rendra dans un premier temps à Castel Gandolfo, la résidence d'été des papes, au sud de Rome. Il se retirera ensuite en avril dans un couvent au sein du Vatican, une fois la rénovation des bâtiments achevée.

Philip Pullella et Naomi O'Leary; Danielle Rouquié et Hélène Duvigneau pour le service français, édité par Pascal Liétout

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below