François Hollande tend la main à des paysans inquiets

samedi 23 février 2013 19h24
 

par Sybille de La Hamaide et Elizabeth Pineau

PARIS (Reuters) - Le récent scandale de la viande de cheval a marqué samedi le passage de François Hollande au 50e Salon de l'agriculture, où le chef de l'Etat a dit vouloir redonner confiance à un monde paysan désorienté.

Arrivé à l'heure du coq, peu après 07h00, le président a assisté à la traite des vaches, déjeuné sur place, serré de multiples mains et embrassé les enfants.

Il devait passer une bonne partie de l'après-midi à arpenter les allées de "la plus grande ferme de France", où se pressent chaque année 700.000 visiteurs au milieu de 4.000 animaux.

"Je suis venu délivrer un message de confiance dans l'agriculture française", a dit le chef de l'Etat devant la presse.

Dès son arrivée, François Hollande est revenu sur le scandale de la viande chevaline insérée dans des plats cuisinés au boeuf vendus ces derniers mois dans toute l'Europe.

"Il y a eu ces derniers jours des interrogations, pour ne pas dire davantage, des fraudes parce que il n y avait pas l'étiquetage", a dit le président, partisan d'un "étiquetage obligatoire sur les viandes qui sont insérées, introduites dans les produits cuisinés".

"D'ici là je soutiendrai avec le ministre de l'Agriculture et les ministres concernés toutes les initiatives qui seront prises pour des démarches volontaires d'étiquetage de manière que le consommateur puisse être informé de la provenance des produits qu'il consomme, et notamment des viandes".

LE TAUREAU PAR LES CORNES   Suite...

 
Le récent scandale de la viande de cheval a marqué samedi le passage de François Hollande au 50e Salon de l'agriculture, où le chef de l'Etat a dit vouloir redonner confiance à un monde paysan désorienté. /Photo prise le 23 février 2013/REUTERS/Philippe Wojazer