Trois mises en examen pour l'agression de supporters anglais

vendredi 22 février 2013 20h24
 

LYON (Reuters) - Trois Français ont été mis en examen vendredi soir pour l'agression de supporters du club de football anglais de Tottenham mercredi à Lyon, a annoncé le parquet.

Les trois jeunes gens, âgés de 22 à 23 ans, habitant l'agglomération lyonnaise, sont mis en examen pour "dégradations de biens en réunion, violences aggravées, préméditation en réunion, visages dissimulés".

Le parquet a requis leur placement en détention.

Les agresseurs sont connus des services de police. "L'un est connu comme appartenant au mouvement identitaire (extrême-droite) et les deux autres sont connus comme hooligans" , a déclaré le préfet de police du Rhône, Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts.

Une information judiciaire a été ouverte contre X par le parquet de Lyon pour "provocation à la haine raciale", l'auteur d'un salut nazi durant la rixe n'ayant pu être identifié.

Mercredi soir, vers 22h00, un groupe de supporters de Tottenham en déplacement à Lyon pour assister le lendemain soir au match retour de la Ligue Europa a été agressé sans raison apparente par des individus le visage dissimulé par une cagoule ou une capuche.

Les supporters anglais s'étaient réunis dans plusieurs pubs du Vieux Lyon, quartier qui abrite le siège du mouvement identitaire. La rixe a commencé par des jets de pierre à l'extérieur avant de se poursuivre à l'intérieur d'un des établissements.

Sept personnes ont été blessées, dont trois Anglais atteints plus sérieusement. Deux d'entre eux ont déposé plainte.

Catherine Lagrange, édité par Sophie Louet

 
Trois Français ont été mis en examen vendredi soir pour l'agression de supporters de Tottenham mercredi à Lyon, la veille de la rencontre de Ligue Europa entre l'OL et le club anglais. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau