L'agrément sanitaire de Spanghero reste en partie suspendu

vendredi 22 février 2013 14h10
 

PARIS (Reuters) - Le gouvernement maintient la suspension de l'agrément pour les activités d'entreposage de matières premières congelées de l'entreprise Spanghero soupçonnée dans le scandale de la viande de cheval, a annoncé vendredi le ministre de l'Agriculture.

Parallèlement, l'enquête s'oriente vers le rôle central qu'un trader localisé aux Pays bas semble avoir tenu dans cette affaire, a précisé Stéphane Le Foll dans un communiqué.

En conséquence, le ministre demande aux autorités néerlandaises de communiquer les informations sur l'enquête conduite dans les entrepôts par lesquels ces produits étiquetés comme du boeuf ont transité dans ce pays.

La viande de cheval, partie de Roumanie, a transité aux Pays-Bas avant d'arriver chez Spanghero, à Castelnaudary dans l'Aude.

Depuis lundi, l'entreprise Spanghero a pu reprendre la production de viande hachée, la saucisserie, l'élaboration de plats cuisinés et la découpe de viande.

Aucune non-conformité n'a été alors relevée, que ce soit sur les matières premières ou les produits élaborés "qui se sont tous révélés de bonne qualité", rappelle le ministère.

Pour les matières premières congelées, les autorités attendaient les résultats des investigations menées durant la semaine et qui ont porté sur 90% des stocks présents dans cet entrepôt.

"A ce stade, deux lots ont été consignés et nécessitent des investigations complémentaires", précise le communiqué.

"Les conclusions de cette enquête conduisent à maintenir la suspension de l'agrément sanitaire de cet entrepôt et à maintenir les produits stockés ou y entrant sous contrôle officiel renforcé", ajoute-t-il.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

 
Le gouvernement maintient la suspension de l'agrément pour les activités d'entreposage de matières premières congelées de l'entreprise Spanghero soupçonnée dans le scandale de la viande de cheval. /Photo prise le 15 février 2013/REUTERS/Jean-Philippe Arles