Le PDG de Titan poursuit sa joute avec Arnaud Montebourg

vendredi 22 février 2013 11h40
 

PARIS (Reuters) - Le PDG de Titan, qui a renoncé à racheter l'usine Goodyear d'Amiens-Nord parce que les ouvriers français n'y travailleraient que trois heures par jour, poursuit son échange d'amabilités avec Arnaud Montebourg, un "extrémiste" selon lui.

Le ministre du Redressement productif avait vivement répliqué mercredi à la lettre que lui avait adressée Maurice M. Taylor Junior pour expliquer son refus de reprendre le site d'Amiens-Nord, qui compte près de 1.200 salariés, faute d'accord avec la CGT sur un plan de départs volontaires.

"Les salariés français touchent des salaires élevés mais ne travaillent que trois heures. Ils ont une heure pour leurs pauses et leur déjeuner, discutent pendant trois heures et travaillent trois heures", écrivait le PDG de Titan International, qui a repris une partie des activités du producteur de pneumatiques Goodyear dans le monde.

"Vous pensez que nous sommes si stupides que ça? Titan a l'argent et le savoir-faire pour produire des pneus. Qu'a le syndicat fou? Il a le gouvernement français", ajoutait-il en annonçant son intention de fabriquer des pneus en Chine.

Arnaud Montebourg avait dénoncé dans une lettre rendue publique des "propos aussi extrémistes qu'insultants" et menacé de contrôler "avec un zèle redoublé" les pneus de Titan à l'importation afin de vérifier le respect des normes applicables en matière sociale, environnementale et technique.

Maurice Taylor, qui s'est taillé une réputation de franc-parler aux Etats-Unis, a répondu à Arnaud Montebourg par un nouveau courrier et des déclarations incendiaires.

"C'est lui qui est extrémiste", a-t-il dit jeudi sur RTL. "Je ne sais pas ce qui cloche chez lui. J'imagine qu'aucun d'entre vous ne va aller travailler aujourd'hui parce que vous avez tous été insultés par ce sauvage d'Américain."

Sur Europe 1, le PDG de Titan se demande pourquoi Arnaud Montebourg l'"embête" sur le dossier Goodyear.

"Je veux dire: comment peut-il être aussi stupide?", demande-t-il en expliquant avoir négocié en vain pendant un an avec la CGT pour sauver 500 emplois "bien payés".

Pour lui, c'est en raison des politiques du gouvernement français que le chômage est si élevé en France, à laquelle il reconnaît toutefois certains avantages: elle abrite selon lui "les plus belles femmes du monde" et produit du bon vin.

Yves Clarisse, édité par Gilles Trequesser

 
Le PDG de Titan Maurice M. Taylor Junior, qui a renoncé à racheter l'usine Goodyear d'Amiens-Nord parce que les ouvriers français n'y travailleraient que trois heures par jour, poursuit son échange d'amabilités avec Arnaud Montebourg, le qualifiant notamment d'"extrémiste". /Photo prise le 3 décembre 2012/REUTERS/Robert Pratta