Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair s'indignent d'un livre

jeudi 21 février 2013 14h44
 

PARIS (Reuters) - Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair s'indignent jeudi de la publication par le Nouvel observateur de bonnes feuilles du livre qu'une ancienne maîtresse consacre à l'ex-président du Fonds monétaire international et menacent de porter plainte.

Dans "Belle et Bête", à paraître le 27 février, Marcela Iacub, juriste et chercheuse d'origine argentine, raconte sa liaison sulfureuse de sept mois avec "DSK" en expliquant mêler expérience intime et réflexion théorique.

Cette liaison a débuté fin janvier 2012, peu avant la mise en cause de l'ancien ministre pour proxénétisme aggravé dans l'affaire du Carlton de Lille et s'est poursuivie après sa mise en examen jusqu'au mois d'août, dit-elle.

Marcela Iacub affirme avoir rencontré Dominique Strauss-Kahn après la publication de son livre "Une société de violeurs" et y décrit l'ancien ministre des Finances en termes peu amènes.

Dans une lettre au fondateur du Nouvel Observateur, Jean Daniel, publiée par Le Figaro.fr, Dominique Strauss-Kahn se dit saisi "d'un double dégoût". A commencer par "celui que provoque le comportement d'une femme qui séduit pour écrire un livre, se prévalant de sentiments amoureux pour les exploiter financièrement".

Il critique également le "caractère fantasmatique et donc inexact du récit" et dit étudier "toutes les voies légales pour combattre cette abomination".

Son épouse Anne Sinclair, dont il est séparé, a écrit pour sa part au directeur de la rédaction, Laurent Joffrin, lui reprochant dans un courrier également diffusé par Le Figaro.fr, "d'accréditer la manœuvre d'une femme perverse et malhonnête, animée par la fascination du sensationnel, et l'appât du gain."

Dans son livre, Marcela Iacub rapporte des propos que la journaliste lui aurait tenu lors d'un entretien qu'elle aurait sollicité pour mieux comprendre la psychologie de "DSK".

"Elle s'est introduite chez moi sous le prétexte fallacieux de me témoigner sa sympathie et elle a fait un récit trompeur et fielleux de notre entrevue en se livrant à une interprétation diffamatoire et délirante de mes pensées", écrit Anne Sinclair.

"Je me réserve de donner à cette affaire les suites qui conviennent", ajoute-t-elle.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

 
Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair s'indignent jeudi de la publication par le Nouvel observateur de bonnes feuilles du livre "Belle et Bête", à paraître le 27 février, dans lequel Marcela Iacub, juriste et chercheuse d'origine argentine raconte sa liaison sulfureuse de sept mois avec "DSK". L'ex-directeur général du Fonds monétaire international et son épouse, dont il est séparé, menacent de porter plainte. /Photo d'archives/REUTERS/Lucas Jackson