Les otages français enlevés au Cameroun conduits au Nigeria

mercredi 20 février 2013 16h53
 

par Tansa Musa

YAOUNDÉ (Reuters) - Les islamistes qui ont enlevé une famille de sept Français, dont quatre enfants, mardi dans le nord du Cameroun, les ont conduits au Nigeria, disent les autorités camerounaises.

"Les ravisseurs ont franchi la frontière nigériane avec leurs otages", a déclaré le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères Joseph Dion Ngute, dans un communiqué.

Par la suite, il a précisé que les ravisseurs et leurs otages s'étaient dirigés vers le Nigeria tout d'abord en voiture, mais que celle-ci était tombée en panne. Ils ont alors continué à moto.

"Ils ont pris ensuite une femme en otage, avec sa voiture et sont passés au Nigeria", a-t-il dit.

"Nos forces et celles du Nigeria, ont été placées en alerte, mais avant qu'elles aient pu réagir, les ravisseurs avaient disparu", a expliqué le secrétaire d'Etat.

Au Nigeria, le colonel Sagir Musa, porte-parole de l'armée, s'est borné à dire que les forces nigérianes étaient en alerte, "prêtes à arrêter les éléments criminels ou terroristes entrés sur notre territoire".

Selon la télévision nationale camerounaise, une unité militaire française est arrivée au Cameroun pour participer aux recherches. Un porte-parole du ministère français de la Défense a cependant jugé cette information "sans fondement".

L'enlèvement n'a pas été revendiqué mais, selon le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian, les éléments disponibles laissent penser qu'il est l'oeuvre de la secte islamiste nigériane Boko Haram.   Suite...

 
LES FRANÇAIS ENLEVÉS AU SAHEL DEPUIS 2009