COR-La consommation de viande de cheval en hausse en France

mercredi 20 février 2013 17h28
 

Correction avec nom complet du chef du restaurant "Taxi jaune" dans l'avant-dernier paragraphe.

par Muriel Boselli

PARIS (Reuters) - La consommation de viande de cheval a augmenté en France depuis le début du scandale des plats surgelés, grâce à la couverture médiatique dont a bénéficié ce produit, a déclaré à Reuters le président du groupement des bouchers chevalins de France.

Les ventes ont grimpé jusqu'à 15% dans les boucheries chevalines, dont le nombre s'est effondré ces dernières années, ajoute Eric Vigoureux, président de la Fédération des bouchers-chevalins, Interbev Equins.

"Il y a un regain d'activité (...) Du fait du scandale, dans les bureaux, dans les lieux de travail, tout le monde en parle et donc ceux qui en consomment déculpabilisent", a expliqué par téléphone à Reuters ce boucher installé près de Bordeaux.

Le goût des Français pour la viande de cheval remonte au 18e siècle, quand les révolutionnaires réquisitionnaient les chevaux de l'aristocratie pour manger à leur faim.

Aujourd'hui, l'équidé ne représente plus que 0,3% de la consommation de viande en France, l'attrait pour ce produit ayant fortement chuté depuis le début des années 1980, passant de 85.000 tonnes par an à moins de 20.000 consommées en 2012, selon l'organisme public FranceAgrimer.

Actuellement, 60% environ de la viande de cheval consommée en France est importée, selon les chiffres de FranceAgrimer.

UN APPÉTIT ÉPHÉMÈRE ?   Suite...

 
La consommation de viande de cheval a augmenté de 10 à 15% en France depuis le début du scandale des plats surgelés, grâce à la couverture médiatique dont a bénéficié ce produit, a déclaré à Reuters Eric Vigoureux, le président de la Fédération des bouchers-chevalins de France. /Photo prise le 11 février 2013/REUTERS/Charles Platiau