Enquête préliminaire après le rapt de sept Français au Cameroun

mercredi 20 février 2013 14h16
 

PARIS (Reuters) - Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après l'enlèvement au Cameroun de sept Français d'une même famille, parmi lesquels quatre enfants, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

L'enquête préliminaire pour "enlèvement en bande organisée en relation avec une entreprise terroriste" a été confiée à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

Les sept Français ont été enlevés mardi matin lors d'une excursion dans le nord du Cameroun, près de la frontière avec le Nigeria, où, disent les autorités camerounaises, ils ont été transférés par leurs ravisseurs.

À Paris, le groupe GDF-Suez a fait savoir qu'il s'agissait d'un de ses collaborateurs, expatrié à Yaoundé, capitale du Cameroun, et de sa famille.

L'enlèvement n'a pas été revendiqué, mais selon le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, les éléments disponibles laissent penser qu'il est l'oeuvre de la secte islamiste nigériane Boko Haram.

Chine Labbé, édité par Gilles Trequesser

 
LES FRANÇAIS ENLEVÉS AU SAHEL DEPUIS 2009