Attentats à la voiture piégée à Bagdad, 26 morts

dimanche 17 février 2013 12h20
 

BAGDAD (Reuters) - Plusieurs voitures piégées ont explosé dimanche dans des quartiers essentiellement chiites de Bagdad, faisant au moins 26 morts et des dizaines de blessés, ont rapporté la police et des sources médicales irakiennes.

Les bombes ont ébranlé Sadr City, Habibiya et Kahira, ainsi qu'au moins deux autres quartiers de la capitale irakienne.

Les attentats sont en recrudescence en Irak depuis le début de l'année, avec une vague d'actions suicide contre des objectifs chiites et contre les forces de sécurité, sur fond de reprise des opérations de l'insurrection sunnite.

Une dizaine d'attentats suicide ont été commis contre les forces de sécurité, des objectifs chiites et un député sunnite depuis le début janvier.

Un kamikaze a tué un haut responsable des renseignements militaires irakiens, le général Aouni Ali, samedi après avoir fait irruption à son domicile à Mossoul, dans le nord de l'Irak.

Nul n'a revendiqué les attentats de ce week-end, mais la branche irakienne d'Al Qaïda, l'Etat islamique d'Irak, s'est juré ces derniers temps de regagner le terrain perdu dans sa lutte contre les forces américaines et irakiennes.

Eric Faye pour le service français

 
A Amine, un quartier chiite de Bagdad, après l'explosion d'une voiture piégée. Plusieurs attentats ont ébranlé dimanche différents quartiers essentiellement chiites de Bagdad, faisant au moins 26 morts et des dizaines de blessés. /Photo prise le 17 février 2013/REUTERS/Mohammed Ameen