15 février 2013 / 16:53 / il y a 5 ans

"NKM" serait battue à Paris par Anne Hidalgo

PARIS (Reuters) - Nathalie Kosciusko-Morizet, qui a annoncé jeudi sa candidature à la mairie de Paris en 2014, arriverait en tête des primaires à droite mais serait battue par la socialiste Anne Hidalgo, selon un sondage Opinionway pour Le Figaro et LCI publié vendredi.

Nathalie Kociusko-Morizet, dans un café parisien. NKM, qui a annoncé jeudi sa candidature à la mairie de Paris en 2014, arriverait en tête des primaires à droite, mais serait battue par la socialiste Anne Hidalgo, créditée de 55% des suffrages au second tour des municipales, selon un sondage Opinionway pour Le Figaro et LCI publié vendredi. /Photo prise le 15 février 2015/REUTERS/Charles Platiau

Dans cette enquête réalisée en grande partie avant l‘annonce de la député-maire de Longjumeau (Essonne), l‘ex-ministre de l‘Ecologie obtiendrait 57% des voix dans le cadre de la primaire prévue par l‘UMP entre la mi-avril et la mi-mai.

Elle devancerait largement la maire du VIIe arrondissement Rachida Dati (11%), celui du Ie Jean-François Legaret (4%) et l‘élu du XVIIIe Pierre-Yves Bournazel (2%).

Au premier tour des élections municipales, l‘ancienne porte-parole de Nicolas Sarkozy lors de la campagne présidentielle de 2012 obtiendrait 34% face à Anne Hidalgo (35%). Au second tour, la dauphine du maire sortant Bertrand Delanoë l‘emporterait largement avec 55% des voix face à NKM (45%).

Dans le cas d‘une confrontation avec François Fillon, Anne Hidalgo ferait jeu égal avec l‘ancien Premier ministre au premier tour (35%) et l‘emporterait au second tour par 54% contre 46%.

La candidature de François Fillon est souhaitée par 44% des Parisiens et par 63% des sympathisants de droite. Mais ce dernier a implicitement renoncé à se présenter.

Le principe de primaires ouvertes aux sympathisants UMP (et non aux seuls adhérents) recueille un large soutien auprès de l‘ensemble des parisiens inscrits sur les listes électorales dont 86% se disent favorables à cette mesure.

Vingt-cinq pour cent des sympathisants de droite inscrits sur les listes électorales, dont 33% UMP, se disent prêts à participer à ces primaires.

Le sondage a été réalisé du 13 au 15 février auprès d‘un échantillon de 830 habitants de Paris inscrits sur les listes électorales âgés de 18 ans et plus, lui-même extrait d‘un échantillon de 972 personnes.

Marine Pennetier, édité par Gérard Bon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below