Borloo ne sera pas candidat aux municipales à Paris

jeudi 14 février 2013 17h14
 

PARIS (Reuters) - Jean-Louis Borloo a annoncé jeudi qu'il ne serait pas "candidat à titre personnel" à la mairie de Paris lors des élections municipales de mars 2004, alors que plusieurs médias lui prêtaient l'intention contraire.

Après Le Figaro mercredi, l'hebdomadaire Valeurs actuelles affirmait jeudi sur son site internet que le président de l'Union des démocrates et indépendants (UDI) avait décidé de se lancer.

L'hebdomadaire précise que l'ancien ministre de l'Ecologie de Nicolas Sarkozy devait rencontrer vendredi Jean-François Copé, le président de l'UMP et l'ancien Premier ministre François Fillon, dont la candidature, un temps évoquée, serait écartée, pour évoquer les conditions de sa candidature.

"Certains ont pensé un temps qu'une union UMP/UDI dès maintenant était préférable à des primaires. L'UMP a fait un autre choix", déclare jeudi l'UDI dans un communiqué.

"Jean-Louis Borloo réaffirme donc sa position : il n'est pas candidat à titre personnel à cette élection et sa tâche prioritaire est et reste la construction de ce jeune parti", ajoute le parti centriste.

Jean-Louis Borloo, poursuit le communiqué, souhaite "que les centristes et indépendants prennent toute leur part dans ce combat pour la reconquête de la capitale".

Cette mise au point intervient alors que prend corps l'hypothèse d'une candidature à Paris de l'UMP Nathalie Kosciusko-Morizet, dont la mésentente au gouvernement avec Jean-Louis Borloo était notoire.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

 
Jean-Louis Borloo, ici à l'Assemblée, a annoncé jeudi qu'il ne serait pas "candidat à titre personnel" à la mairie de Paris lors des élections municipales de mars 2004, alors que plusieurs médias lui prêtaient l'intention contraire. /Photo prise le 28 novembre 2012/REUTERS/Charles Platiau