L'Union européenne devrait renforcer les contrôles sur la viande

mercredi 13 février 2013 23h02
 

par Charlie Dunmore et Adrian Croft

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne préconise des contrôles renforcés d'ADN sur les produits à base de viande commercialisés dans l'UE, afin de déterminer l'ampleur du scandale de la viande de cheval retrouvée dans plusieurs préparations censées être au boeuf.

"Ces tests seront faits sur l'ADN des produits à base de viande dans tous les Etats membres", a dit le commissaire européen à la Santé et à la Consommation, Tonio Borg, mercredi soir à Bruxelles à l'issue d'une réunion ministérielle consacrée à ce dossier.

Ces contrôles renforcés, sur une période initiale d'un mois, concerneront notamment les usines traitant de la viande de cheval, afin de savoir si des résidus de médicaments potentiellement dangereux pour l'homme ne sont pas entrés dans la chaîne alimentaire, a précisé Tonio Borg. Les premiers résultats sont attendus à la mi-avril.

Lors de la réunion, le commissaire européen a souligné que la Commission allait aussi accélérer ses travaux en vue de renforcer la réglementation sur l'étiquetage de la viande commercialisée dans l'UE.

Ce scandale de la viande de cheval ne présente a priori aucun danger pour la santé publique mais une telle tromperie sur la nature des produits a provoqué un tollé, notamment en Grande-Bretagne où l'idée de manger du cheval est taboue.

Depuis que l'affaire a éclaté la semaine dernière, à la suite de contrôles de routine effectués en Irlande sur des steaks hachés surgelés, les enquêtes ont mis en lumière un circuit complexe de distribution de la viande. Au total, neuf pays ont été cités jusqu'ici, à différents niveaux, comme la Roumanie, le Luxembourg, Chypre et la France.

En Allemagne, la chaîne de supermarchés Real, filiale de, a annoncé à son tour mercredi la découverte de viande de cheval dans des lasagnes surgelées. Elle avait déjà retiré ces plats de ses rayons vendredi dernier.

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE EN FRANCE PUBLIÉS JEUDI   Suite...

 
La Commission européenne préconise des contrôles renforcés d'ADN sur les produits à base de viande commercialisés dans l'UE, afin de déterminer l'ampleur du scandale de la viande de cheval retrouvée dans plusieurs préparations censées être au boeuf. /Photo prise le 13 février 2013/REUTERS/Ina Fassbender