Barack Obama se présente en champion de la classe moyenne

mercredi 13 février 2013 09h34
 

par Steve Holland et Jeff Mason

WASHINGTON (Reuters) - Barack Obama a dévoilé mardi dans son discours sur l'état de l'Union un ambitieux programme pour son second mandat à la Maison blanche en se présentant comme le défenseur d'une classe moyenne frappée par les difficultés économiques malgré les profits des entreprises.

En allusion à son bras de fer permanent avec les républicains sur la maîtrise des comptes publics, le président démocrate a lancé un énième appel au compromis devant un Congrès divisé.

Les Américains n'attendent pas du gouvernement qu'il résolve tous les problèmes "mais ils attendent de nous que nous placions l'intérêt du pays avant ceux des partis", a-t-il dit en allusion aux négociations à venir pour éviter d'importantes réductions automatiques de dépenses fédérales. "Ils attendent de nous que nous parvenions à des compromis raisonnables quand nous le pouvons".

La plupart des propositions qu'il a exposées risquent toutefois de se heurter à une vive hostilité au sein de la Chambre des représentants, majoritairement républicaine.

Il s'est par exemple prononcé en faveur d'un relèvement du salaire horaire minimum de 7,25 dollars à neuf dollars. Les républicains s'opposent en principe à toute mesure de ce type, qui, selon eux, incite les entreprises à licencier.

Alors même que Barack Obama était en train de s'exprimer, John Boehner, le président républicain de la Chambre des représentants, a exprimé son scepticisme face aux annonces présidentielles.

Barack Obama propose "à peine plus que les mêmes politiques de relance qui ne sont pas parvenues à redresser notre économie et à redonner du travail aux Américains", a réagi John Boehner dans un communiqué diffusé par ses services, alors même qu'il était assis juste derrière le président américain.

"Le président avait une occasion de proposer une solution ce soir, mais il l'a laissée passer", a-t-il ajouté.   Suite...

 
Dans son discours sur l'état de l'Union, Barack Obama s'est présenté comme le défenseur d'une classe moyenne frappée par les difficultés économiques malgré les profits des entreprises. /Photo prise le 12 février 2013/REUTERS/Kevin Lamarque