La Corée du Nord défie le monde avec un essai nucléaire

mardi 12 février 2013 18h18
 

SEOUL (Reuters) - La Corée du Nord a défié mardi la communauté internationale en procédant à son troisième essai nucléaire depuis 2006, au mépris des résolutions des Nations unies et suscitant la réprobation de son allié chinois qui a convoqué l'ambassadeur nord-coréen à Pékin.

Réuni d'urgence à New York, le Conseil de sécurité de l'Onu a "condamné fermement" cette "grave violation" de ses résolutions de la part d'un Etat qui fait déjà partie des pays les plus lourdement sanctionnés dans le monde et qui offre peu de prise à des mesures de rétorsion économiques.

"Les membres du Conseil de sécurité condamnent fermement cet essai qui constitue une grave violation des résolutions du Conseil de sécurité", a déclaré le ministre sud-coréen des Affaires étrangères Kim Sung-hwan, dont le pays préside actuellement le Conseil.

Le Conseil va commencer a élaborer les "mesures appropriées" qui s'imposent en réponse à l'initiative de Pyongyang, a-t-il ajouté.

Les résolutions 1718 et 1874 du Conseil de sécurité, votées respectivement en 2006 et en 2009, après les deux premiers essais nucléaires nord-coréens, ont interdit à la Corée du Nord de développer une technologie nucléaire et balistique.

L'ambassadeur des Etats-Unis à l'Onu, Susan Rice, a déclaré que Washington et ses alliés avaient l'intention d'"augmenter le régime des sanctions" déjà en place contre Pyongyang.

A Pyongyang, le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a expliqué que ce troisième essai était un acte d'autodéfense en réponse à l'hostilité des Etats-Unis et n'a pas exclu d'autres initiatives.

"UN ENGIN MINIATURISÉ"

A Genève, un représentant de la Corée du Nord a déclaré devant la Conférence des Nations unies sur le désarmement que son pays ne se plierait jamais aux résolutions sur son programme nucléaire et que les perspectives de dénucléarisation de la péninsule coréenne étaient "sombres" compte tenu de la politique "hostile" des Etats-Unis.   Suite...

 
L'ambassadeur des Etats-Unis à l'Onu, Susan Rice, s'adresse à la presse au siège des Nations Unies à New York. Réuni d'urgence, le Conseil de sécurité de l'Onu a "condamné fermement" la Corée du Nord, qui a procédé mardi à son troisième essai nucléaire depuis 2006. /Photo prise le 12 février 2013/REUTERS/Eduardo Munoz