Le nord-est des Etats-Unis dans le blizzard, un mort

samedi 9 février 2013 14h28
 

par Edith Honan

NEW YORK (Reuters) - Le nord-est des Etats-Unis est paralysé ce week-end par une tempête de neige, entraînant la fermeture d'une centrale nucléaire, des coupures d'électricité et des perturbations dans les transports terrestres et aériens.

Les prévisionnistes prévoient pour samedi de nouvelles chutes de neige et bourrasques de vent, notamment dans les environs de Boston où l'on attend 76 cm de poudreuse par endroits, ainsi qu'à New York, dans le Connecticut et le Maine.

La première victime du blizzard est un septuagénaire, fauché par une automobiliste qui a perdu le contrôle de son véhicule à Poughkeepsie, dans l'Etat de New York.

La centrale nucléaire de Pilgrim, à Plymouth, dans le Massachusetts, s'est mise en arrêt automatique lors de la tempête vendredi soir. La Commission de régulation nucléaire (NRC) a fait savoir que cette mesure ne faisait peser aucune menace pour le public.

Vendredi après-midi, les vents ont soufflé de 56 à 64 km/h et les services météorologiques s'attendaient à des pointes de 100 km/h dans la nuit.

Dans cette perspective, l'état d'urgence a été déclaré dans le Massachusetts, Rhode Island, le Connecticut, le Maine et l'Etat de New York.

Le gouverneur du Massachusetts, Deval Patrick, a pris, fait rare, la décision d'interdire la majeure partie de la circulation automobile à partir de vendredi après-midi. Son homologue du Connecticut, Dannel Malloy, a décrété la fermeture des autoroutes à tous les véhicules sauf ceux d'urgence.

GRASSE MATINÉE POUR LE MAIRE DE NEW YORK   Suite...

 
A Boston, dans le Massachusetts. Le nord-est des Etats-Unis est paralysé ce week-end par une tempête de neige, entraînant la fermeture d'une centrale nucléaire, des coupures d'électricité et des perturbations dans les transports terrestres et aériens. /Photo prise le 8 février 2013/REUTERS/Brian Snyder