D'anciens membres de la "Dream Team" en garde à vue à Lyon

jeudi 7 février 2013 17h02
 

LYON (Reuters) - Quinze personnes soupçonnées d'être liées au milieu du grand banditisme ont été placées en garde à vue à Lyon dans l'enquête sur la découverte d'une cache d'armes en 2012, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Les suspects ont été interpellés mardi et mercredi dans la région lyonnaise, à Marseille et à Benidorm en Espagne par la police judiciaire et l'Office central de lutte contre le crime organisé, précise-t-on, confirmant une information d'Europe 1.

Trois d'entre eux, qui étaient déjà incarcérés, ont été extraits de prison pour être entendus par les enquêteurs.

Certains suspects sont d'anciens membres d'un gang surnommé la "Dream Team" qui, dans les années 1990, avait multiplié les attaques violentes à travers la France.

Ces interpellations font suite à la découverte, en mars 2012, à Tramoyes (Ain), d'un arsenal comprenant 15 armes lourdes, 12 pistolets automatiques, des explosifs et des véhicules volés, précise-t-on de même source.

Catherine Lagrange, édité par Gérard Bon